L’homéopathie était à l’honneur en ce samedi 30 avril 2016 à l’espace Arena aux Berges du Lac.

Puisqu’elle a réuni, à l’occasion d’un 4ème Congrès national, médecins, tant tunisiens que français, et pharmaciens, formés ou non en la matière, autour de plusieurs thèmes. Une partie des conférences et communications était consacrée à la pédiatrie, avec l’action spectaculaire de l’homéopathie sur le retard de croissance chez l’enfant (Dr Houda Arjoun), l’apport homéopathique dans la prise en charge de l’enfant infirme moteur cérébral (Dr Ridha Limam), l’intérêt de l’homéopathie dans les otites récidivantes chez l’enfant (Dr Ibtissem Hafsa Tamboura), la place de l’homéopathie dans les troubles du spectre de l’autisme (Dr Olfa Harzallah Hellara), le traitement de l’enfant atteint de neutropénie cyclique idiopathique par Silicea (Dr Houda Arjoun) et l’appréhension de l’homéopathie par les pédiatres de Sousse (collectif de médecins pédiatres de l’hôpital Farhat Hached).
Les autres thèmes concernaient le traitement des allergies par Histaminum (Dr Mohamed-Slim Abdelmoula, président de la STH), l’approche homéopathique des ovaires polykystiques (Dr Hassen Derbel), la dépression (Dr Geneviève Ziegel), la prise en charge homéopathique des névralgies cervico-brachiales et des lombosciatalgies arthrosiques (Dr Imen Jallouli Ketari), le drainage homéopathique dans les rhumatismes dégénératifs (Dr Chiheb Hafsa), l’homéopathie et la prise en charge de la gastroentérite en milieu hospitalier (Dr Wafa Ben Romdhane) et l’homéopathie dans la prise en charge de la migraine (Dr Ines El Gharbi). Autant de sujets qui montrent la capacité de cette médecine à couvrir nombre de pathologies ou tout du moins à apporter un soutien remarquable à l’allopathie.