L’activité physique améliore l’état des patients atteints d’un lymphome

Les médecins recommandent l’activité physique pour tous les survivants d’un cancer parce qu’elle améliore la qualité de vie globale. Un bénéfice qui se manifeste particulièrement au cours de la prise en charge du lymphome, comme vient de le montrer une étude présentée le 11 décembre 2017 lors de la 59ème réunion annuelle de l’American Society of Hematology à Atlanta.
Dans cette étude médicale, les chercheurs américains ont constaté que les patients qui étaient sportifs avant le diagnostic avaient une survie globale et spécifique au lymphome significativement meilleure que ceux qui étaient moins actifs. Ils ont également observé que les malades qui augmentaient leur niveau d’activité physique après le diagnostic de lymphome avaient une survie globale et spécifique au lymphome bien meilleure par rapport aux autres.

Il est à souligner que le lymphome est un cancer du système lymphatique, c’est-à-dire du réseau de la lymphe qui joue un rôle essentiel dans la lutte contre les infections. Ce réseau comprend les ganglions lymphatiques, la rate, le thymus et la moelle osseuse. Le lymphome peut affecter ces zones ainsi que d’autres organes de tout l’organisme.