Le groupe Saïdal aura bientôt son centre de bioéquivalence

Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des mines, a inauguré le 5 janvier 2016 en présence de cadres des secteurs sanitaire et industriel, le Centre national de bioéquivalence relevant du groupe Saïdal, premier du genre à l’échelle nationale.

Sa mission consistera à « réaliser des études sur la bioéquivalence et l’efficacité des médicaments génériques par rapport aux princeps », a affirmé le PDG du groupe Saïdal, Mohamed Hamouche, ce qu’il assumera en collaboration avec le ministère de la Santé, notamment le centre national de contrôle des produits pharmaceutiques de Dely Brahim. « Une fois opérationnel, le Centre réalisera deux études avant d’élargir son activité, à l’avenir, à 20 études par an », ajoute le même responsable.

Ce Centre effectuera des études de bioéquivalence sur trois types de médicaments génériques produits par Saidal, notamment ceux destinés à certaines maladies répandues en Algérie, avant d’élargir son activité à d’autres médicaments produits par des opérateurs pharmaceutiques nationaux.

Ce qui contribuera à promouvoir le produit national algérien, à encourager la production de médicaments génériques en Algérie et à réduire la facture d’importation de médicaments.

Commentaires

commentaires