Fertilité de l’homme et tabac

Parmi ses ouvrages : La fertilité est-elle en danger ? En collaboration avec Bernard Jégou et Alfred Spira, publié en 2009 aux éditions La Découverte ; L’embryon, le foetus et l’enfant publié avec Catherine Paley-Vincent chez ESKA, (2009), Donner et après, la procréation par don de spermatozoïdes avec ou sans anonymat ? Publié en 2010 avec Roger Mieusset chez Springer.

La baisse de la qualité du sperme met-elle la fertilité en danger?

La baisse du nombre de spermatozoïdes n’a d’influence sur la fertilité que si leur concentration est inférieure à 40 millions par ml. On peut donc en déduire que la fertilité d’une population doit diminuer si la proportion des hommes en dessous de ce seuil augmente. Par ailleurs, une diminution de la mobilité des spermatozoïdes et des altérations, plus fréquentes, de leur morphologie peut aussi entraîner une baisse de la fertilité mais il y a moins de données sur l’évolution de ces caractéristiques au niveau la population.

Quelles sont les raisons de la baisse de fertilité en France?

Aucune baisse de la fertilité n’a été mesurée en France, même si de nombreuses études montrent une baisse de la qualité du sperme et une augmentation de la fréquence des cancers du testicule, ainsi que des taux de cryptorchidie et d’hypospadias à la naissance. Aucune raison n’a été clairement identifiée jusqu’à présent pour expliquer ces phénomènes.

Notre environnement en est-il la cause?

Il y a de nombreux arguments permettant de penser que des facteurs environnementaux puissent être responsables des évolutions observées. Ces derniers reposent sur des observations faites sur la faune sauvage, poissons et oiseaux principalement, dont des altérations de la fonction de reproduction ont pu être clairement reliées à l’exposition à des produits chimiques notamment. Il existe aussi des arguments basés sur des études épidémiologiques mais aussi toxicologiques et expérimentales montrant que des agents physiques ou chimiques présents dans notre environnement mais aussi des facteurs sociaux peuvent agir sur l’appareil génital et modifier les fonctions de reproduction.

Quels sont les facteurs environnementaux susceptibles d’interférer avec le fonctionnement des testicules?

Il y a des facteurs physiques, tels que la chaleur, les rayonnements ionisants, la lumière (saisons, photopériode), et des facteurs psycho-sociaux, comme le stress, le sport, le tabac, la caféine, l’alcool, le cannabis, la cocaïne et les opiacés. Le mode nutritionnel, l’obésité, la qualité des éléments nutritifs (folates) peuvent aussi interférer, sans oublier les substances chimiques (les métaux, les solvants, les médicaments, les perturbateurs endocriniens). Pour la plupart d’entre eux il existe des éléments épidémiologiques, cliniques ou expérimentaux ayant démontré leurs effets potentiels chez l’homme.

Quels sont ces perturbateurs endocriniens?

Voici différents types de substances chimiques qui peuvent agir comme des perturbateurs endocriniens :

• Substances halogénées persistantes et bio-accumulables

– Polluants organiques persistants (POPs): PCBs, PBDEs, PFOS, DDT/DDE

– Autres: HBCDD, PFOA

• Substances moins persistantes et moins bio-accumulables

-Plastifiants et autres additifs: Phtalates

-Substances aromatiques polycycliques: Benzopyrène

-Substances phénoliques halogénés: Triclosan

-Substances phénoliques non halogénés: Bisphénol A

• Pesticides: Atrazine, Carbaryl, Vinclozoline

• Produits pharmaceutiques et d’usage personnel : hormones synthétiques, Parabens

• Autres produits

– Métaux et organométaux: Arsenic, Cadmium, Mercure, Tributyltine

– Hormones naturelles

– Phytoestrogènes: Isoflavone (génistéine), mycotoxines Ces substances peuvent se trouver dans des matières plastiques, des détergents, des cosmétiques, etc. Et cette liste n’est pas exhaustive.

Quelles sont les raisons qui ont poussé lenDanemark à arrêter la fécondation invitro?

Le Danemark n’a pas arrêté la FIV, bien au contraire, c’est un des pays où le nombre de FIV pratiquées par habitant est le plus élevé au monde.

Le tabac a-t-il des répercussions sur la qualité du sperme et, par conséquent, sur la fertilité ?

Le tabac consommé par les hommes adultes a des effets sur la qualité du sperme mais le tabac consommé par une femme pendant la grossesse peut aussi avoir des effets sur la production des spermatozoïdes du fils qui naîtra de cette grossesse. Le tabac peut aussi avoir des effets sur la fertilité des femmes. Ainsi, on a montré que les résultats effectifs de la fécondation in-vitro pouvaient être revus à la baisse quand la femme consomme du tabac. 

Commentaires

commentaires