L’aspirine élève le risque hémorragique chez les seniors

Une étude médicale publiée dans la revue « The Lancet » en 13 juin 2017, révèlent le risque élevé d’hémorragies au niveau du système digestif chez les seniors de plus de 75 ans ayant un traitement long à base d’aspirine.

L’étude a été menée sur une cohorte de 3000 patients suivis durant 10 ans. Elle a révélé un risque de faire une hémorragie et de mourir ou de développer un handicap, dix fois plus élevé chez les patients de plus de 75 ans ayant un traitement à l’aspirine.
Pour certaines cardiopathies, après un épisode d’infarctus cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, la prise en charge par l’aspirine est préconisée en traitement au long cours et le patient doit avoir une observance thérapeutique adaptée pour éviter des complications.

Les chercheurs de l’Université d’Oxford recommandent l’association d’un inhibiteur de pompe à proton (IPP) en association avec l’aspirine pour éviter le risque d’une hémorragie interne chez les patients âgés.
Et il est recommandé aux patients de ne pas arrêter leur traitement d’aspirine avant de consulter leur médecin traitant.

Source The Lancet – Age-specific risks, severity, time course, and outcome of bleeding on long-term antiplatelet treatment after vascular events: a population-based cohort study

Commentaires

commentaires