Depuis un certain temps, un spot publicitaire quelque peu improbable circule sur les ondes de l’une de nos chaînes privées de télévision et soulève un tollé général dans le milieu médical.

De quoi s’agit-il exactement et qu’ont les professionnels de la santé à voir avec quelques secondes de pause publicitaire ?

Il se trouve, tout simplement et aussi étonnant que cela puisse paraître, qu’une agence tunisienne de tourisme médical, selon la formule consacrée, propose ainsi des interventions « à moindres coûts et payables par tranches » ! L’on comprend alors mieux les raisons qui ont poussé le CNOM, le 8 juin, et la STCE, le 7 juin, à réagir en appelant la HAICA, pour l’un, et le Ministre de la Santé, pour l’autre, à réagir et à faire cesser la diffusion du spot comportant de nombreuses violations au code de déontologie médicale, entre autres en enfreignant l’interdiction de publicité sur les actes médicaux et en portant atteinte à la spécificité et à l’image de la médecine en Tunisie, ainsi qu’à l’aspect éthique de la profession.