Azithromycine : y’a-t-il un risque d’arythmie cardiaque ?

L’azithromycine est un antibiotique qui fait partie de la classe des macrolides. C’est un traitement qui a une activité bactérienne et qui est préconisé dans le cas d’une angine à streptocoques, d’une surinfection bronchique, d’une exacerbation bronchique chronique et d’une infection digestive pour des patients de tout âge.
Cet antibiotique est connu pour laisser des séquelles sur le cœur sous forme d’une arythmie ventriculaire aiguë.
Plusieurs études ont suggéré que l’azithromycine pouvait être liée à un risque accru de décès par une arythmie ventriculaire. Pour faire le point et éclaircir des résultats contradictoires sur ce traitement antibiotique, une équipe de chercheurs européens a examiné les données de près de 29 millions de patients à partir des bases de données de soins de santé d’Italie, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Danemark. Les scientifiques américains ont relevé que pour plus de 14 millions de nouveaux utilisateurs d’antibiotiques, 0,1%, soit 12.874 cas ont développé une arythmie ventriculaire, dont 30 étaient de nouveaux utilisateurs d’azithromycine.
En comparaison avec l’amoxicilline, un autre antibiotique, à base de pénicilline, communément prescrit dans les infections de la gorge et des voies respiratoires, aucun accroissement du risque de maladie cardiaque n’a été constaté avec l’azithromycine.
Néanmoins, il y a eu un risque accru d’arythmie ventriculaire chez les personnes prenant de l’azithromycine par rapport aux malades qui ne prennent pas d’antibiotiques.
Le risque d’arythmie ventriculaire est lié à une anomalie de santé, c’est ce que concluent les chercheurs qui suggèrent que cette augmentation du risque absolu est plus grand dans le cas de patients ayant une mauvaise santé et cette augmentation du risque est liée à l’infection, plutôt que induite par l’antibiotique.
Le Dr Gianluca Trifiro, du Département des sciences biomédicales de l’Université de Messine en Italie a déclaré : « Cette constatation est confirmée dans plusieurs analyses de sensibilité et vérifiée au niveau des différentes bases de données de l’étude ». L’azithromycine est selon cette vaste étude, un traitement associé à un risque accru d’arythmie ventriculaire par rapport à l’abstention de l’utilisation d’antibiotiques, mais pas par rapport à l’usage de l’amoxicilline.

Source : Canadian Medical Association Journal – Use of azithromycin and risk of ventricular arrhythmia

Commentaires

commentaires