Un biogel permettant d’éliminer les cellules cancéreuses

Selon la revue Biomaterials, des chercheurs de l’Université de Montréal viennent de mettre au point un biogel permettant d’éliminer les cellules cancéreuses, résultat d’une recherche menée sur des modèles de plusieurs cancers in vitro, dont ceux de la peau et des reins.

Ce gel injectable compatible avec les cellules immunitaires anti-cancer sert à les encapsuler pour les administrer à l’aide d’une seringue ou d’un cathéter dans la tumeur ou juste à côté, permettant de les libérer et de se multiplier pendant deux à trois semaines, ce qui constitue une thérapie cellulaire révolutionnaire dans le traitement de certaines maladies oncologiques. Il permet d’enrayer les masses tumorales.

Les cellules lymphocytaires autologues des patients sont cultivées en laboratoire et réinjectées dans le sang. Liquide à température ambiante, ce gel se gélifie à 37°C, la température du corps humain.

Il s’agit d’une nouvelle thérapie cellulaire, adoptée dans le cadre d’une immunothérapie ciblée et devant encore confirmer son efficacité au cours d’autres essais cliniques chez l’animal et chez l’homme. Des tests cliniques ont, d’ores et déjà, révélé des résultats prometteurs avec des cancers avancés in vitro.

Par ailleurs, le nouveau gel biocompatible permet de « réduire les milliards de lymphocytes T nécessaires à quelques millions et à activer la réponse immunitaire contre le cancer, espère le Dr Réjean Lapointe, co-auteur de cette étude.

Commentaires

commentaires