Baisse de fertilité constatée chez les femmes qui utilisent l’inhalateur bleu

Les femmes qui utilisent régulièrement des bronchodilatateurs pour soulager les crises d’asthme ont 30 % de chances en moins de tomber enceinte avant un an de tentatives.
En effet, une étude récente portant sur un échantillon de plus de 5000 femmes cherchant à tomber enceinte et utilisant un inhalateur pour soulager les symptômes de l’asthme indique que ces femmes ont moins de chances de tomber enceinte lors de la première année de tentatives. Cette étude médicale, publiée dans la revue European respiratory journal, explique que ce risque d’infertilité a essentiellement été rencontré chez les femmes utilisant l’inhalateur bleu celui qui stoppe les crises d’asthme et non chez celles qui utilisent l’inhalateur orange, les bronchodilatateurs à longue durée d’action qui préviennent les crises. Selon les chercheurs australiens de l’Université d’Adélaïde qui ont publié cette étude, leurs conclusions pourraient réduire le nombre de traitements pour infertilité. « Sachant que les femmes asthmatiques mettent plus longtemps à tomber enceinte, les gynécologues-obstétriciens attendront plus longtemps aussi avant de démarrer un traitement d’assistance médicale à la procréation ».