Farhat Ben Ayed

Pr Ag Farhat Ben Ayed, Ancien Chef de service à l’Institut National du Cancer et professeur à la Faculté de Médecine de Tunis Président fondateur de l’Association Tunisienne de lutte contre le Cancer(ATCC)

«Une médecine de proximité, humaine et heureuse. »

Cette expérience, j’aime l’appeler « médecine de rue ». Nous nous concentrons sur trois objectifs : l’information,
le diagnostic précoce et le dépistage. L’information, vise à sensibiliser aux dangers du tabagisme et de l’obésité
essentiellement le diagnostic précoce du diabète. Nous organisons des campagnes de dépistage des cancers du sein et nous rassemblons et analysons les résultats afin de présenter une étude de 5.000 cas au ministère de la Santé, pour alerter les autorité sur l’urgence et la nécessité de faire du cancer une « Cause Nationale » nécessitant une politique de santé spécifique. En Tunisie, nous dénombrons 15.000 nouveaux cas de cancer par an, quarante nouveaux cas de cancer par jour ! Il est urgent de se concerter et de lutter contre ce fléau.
Le partenariat public-privé est une solution incontournable pour promouvoir la santé. Le « Bus of Hope » nous enseigne ceci « Ensemble, tout est possible ».
Cette formidable aventure humaine est aussi la rencontre douloureuse avec la Tunisie profonde, celle qui souffre, isolée pauvre et délaissée. Dans le domaine associatif, nous sommes une dizaine d’association de lutte contre le cancer et nous n’arrivons pas à nous fédérer afin de partager les efforts, les tâches et les régions ? C’est un manque à gagner pour les malades et pour la recherche.

Karim Ben Ayoub

Dr Karim Ben Ayoub, Directeur général Bayer Tunisie

Trois bougies, donc le « Bus Of Hope » en 3…

…phrases clefs
C’est tout d’abord le partenariat public-privé. C’est un projet qui a été lancé en 2012 suite à un concours interne de la maison mère Bayer. Enfin, c’est l’objectif de toucher par nos visites les zones défavorisées.
…institutions
A part Bayer qui est le partenaire privé, nous avons comme partenaires le ministère de la Santé à travers la DSSB et l’Office National du Planning Familial, et les sociétés savantes et associations, en particulier l’Association Tunisienne de Lutte contre le cancer.
…chiffres
Depuis le lancement de Bus Of Hope en 2014 : 20.000 patients, 200 villes et 100 milles kilomètres parcourus grâce aux gens sur le terrain : 245 médecins, 210 sages-femmes et 150 infirmiers.

Béchir Zouaoui

Pr Ag Béchir Zouaoui, Président de la Société Tunisienne de Gynéco-Obstétrique

« Mon engagement, apporter les soins à chaque femme et chaque mère tunisienne »

La Société Tunisienne de Gynéco Obstétrique s’est engagée dans le projet « Bus Of Hope », depuis sa naissance.
Nous partageons avec Bayer des valeurs fondamentales : celles de donner l’accès aux soins à chaque Tunisien et de promouvoir la santé de la femme et de l’enfant, peu importe l’endroit en Tunisie. A raison d’une action par mois, notre équipe composée de médecins, sages-femmes et infirmières, effectue 140 consultations de patientes (examens gynécologiques, dépistages, frottis, échographies) puis nous adressons les patientes aux hôpitaux et aux partenaires privés, car beaucoup de médecins de libre pratique partagent notre engagement à titre bénévole. Nous
organisons des campagnes d’informations et de sensibilisation pour l’autopalpation du sein, l’allaitement maternel, la prévention contre les infections sexuellement transmissibles. C’est à chaque fois un bonheur et une satisfaction personnelle immense. Je suspends toutes mes activités pour être au rendez-vous de ces patientes qui méritent toute notre attention et j’espère que ce genre d’initiative se multipliera pour répondre aux besoins des régions défavorisées où la femme souffre particulièrement.

Dr Moez Ben Brahim et Mehdi Kraeïm
Dr Moez Ben Brahim et Mehdi Kraeïm

Dr Moez Ben Brahim, Médical manager Bayer

« Célébrer la réussite d’un partenariat exemplaire »

J’aimerais souligner que ce projet a été chaleureusement accueilli et appuyé par le ministère de la Santé qui a été présent à chaque étape de la conception. Nous avons aussi bénéficié de l’appui des institutions, en particulier la DSSB et l’ONFP, ainsi que l’Ambassade d’Allemagne en Tunisie. Bayer assure le bus, le chauffeur, l’entretien et toute la logistique du déplacement mais c’est le ministère de la Santé, à travers l’ONFP et la DSSB qui managent le personnel soignant, les médecins, sage-femmes, infirmiers, laborantins, qui travaillent sans relâche au sein de ce projet dans le seul but d’assurer le meilleur accès aux soins pour les zones défavorisées. Ceci est en soi porteur d’espoir dans notre pays et son avenir.
Notre première action s’est déroulée à Sidi Bouzid en juin 2014, un choix hautement symbolique…

Mehdi Kraeïm, Conducteur « Bus of Hope »

« Le messager de l’espoir »

Ce bus c’est aussi mon enfant qui fête trois ans aujourd’hui. Je le conduis, j’en assure l’entretien, bref je le bichonne tous les jours. Pendant les caravanes de santé, je suis le premier à rencontrer les gens, les malades qui affluent à notre arrivée et c’est à chaque fois une émotion intense. Nos concitoyens n’ont parfois rien mais arrivent les bras chargés du peu qu’ils ont pour nous accueillir et nous remercier : des fruits, du pain, et surtout reconnaissance et de dignité. Cela me motive et me donne la force de rouler parfois dans des conditions extrêmes, des routes boueuses, des régions sans eau ni électricité… Mais par-dessus tout, c’est un sentiment de responsabilité et d’engagement que je partage avec les Laboratoires Bayer.

Commentaires

commentaires