L’Association Tunisienne des Rhumatisants a organisé un Café Santé à Tunis

En 2014, et à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la polyarthrite rhumatoïde, la Ligue Tunisienne Anti Rhumatismale LITAR, l’Association Tunisienne des Rhumatisants (ATR) ainsi que les Laboratoires Pfizer avaient organisés une campagne nationale de sensibilisation pour le dépistage et le diagnostic précoce de la Polyarthrite rhumatoïde.
Aujourd’hui et dans un souci de continuité des différentes actions, pour l’éducation thérapeutique des patients et la sensibilisation du grand public, l’ATR, avec le soutien des Laboratoires Pfizer et des spécialistes de cette affection chronique, a organisé un Café Santé le 28 avril 2016 à La Médina de Tunis pour évoquer les avancées dans la polyarthrite rhumatoïde, les nouveautés et les perspectives de la prise en charge des personnes atteintes de cette pathologie chronique et courante dans notre pays.
En Tunisie, on estime le nombre de cas de 0,4 à 0,5% de la population générale. Elle survient principalement chez la femme entre 40 et 60 ans, particulièrement en période péri ménopausique, mais elle peut se voir à tous les âges. La prépondérance féminine est très marquée, puisque 4 femmes pour un homme sont touchées. Elle est deux fois plus fréquente chez les parents de sujets atteints.
Plus le dépistage et le diagnostic de cette pathologie chronique sont précoces, plus la rémission est rapide. Deux types de médicaments sont généralement utilisés pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde: les médicaments de soulagement (anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et corticostéroïdes) et les traitements de fond. A côté des traitements médicamenteux, on a recours à des mesures de réadaptation fonctionnelle (appareillages de repos, ergothérapie, kinésithérapie…), une prise en charge psychologique et parfois des gestes chirurgicaux sont préconisés.

Commentaires

commentaires