Tunisie : Congrès national d’homéopathie

C’est en présence d’éminents spécialistes en homéopathie, tels que Mme Michèle Boiron, Dr Jean-Lionel Bagot et Dr Guy Villano que s’est tenu, le samedi 19 avril 2014 à l’hôtel Sheraton de Tunis, le troisième Congrès national d’homéopathie. Organisée par la Société Tunisienne d’Homéopathie, cette troisième édition a vu la participation de plus de 250 médecins et pharmaciens compétents en homéopathie.

Les conférences du Dr Bagot sur les soins de supports en cancérologie, du Dr Ridha Limam sur les affections neurodégénératives et du Dr Guy Villano sur la polyarthrite rhumatoïde ont tenu en haleine tous les congressistes.

Le rôle du pharmacien dans le développement de l’homéopathie a été discuté lors de ce congrès à travers la conférence présentée par Mme Michèle Boiron. Le volet pharmaco-épidémiologique a été également abordé par Dr Anis Bamri, secrétaire général de la Société Tunisienne d’Homéopathie.

L’exposé du Dr Ibtissem Hafsa Tamboura, pédiatre et homéopathe, a porté sur le suivi des enfants atteints d’autisme. Elle a évoqué les causes de cette maladie, le dépistage et l’apport de l’homéopathie dans sa prise en charge.

Dr Houda Arjoun, a relaté le cas d’une patiente atteinte de sclérose en plaques et qui a été nettement améliorée par un traitement homéopathique.

L’usage des hormones diluées en homéopathie a été au menu de l’intervention du Dr Hassen Derbel lors de ce congrès.

Tous les conférenciers étaient unanimes sur le fait que l’homéopathie est une thérapeutique comme les autres qui permet de préserver un équilibre de santé. Elle peut être indiquée seule ou en complément d’autres thérapeutiques dans plusieurs situations mais qu’elle a également des limites que le médecin homéopathe doit connaître.