Des chercheurs américains ont mis au point une chirurgie oculaire, remplaçant un gène défaillant par un autre sain afin de traiter une rétinite pigmentaire.
 
C’est un espoir thérapeutique pour les patients atteints de cette affection oculaire.
La rétinite pigmentaire est une atteinte de la vue qui induit une perte grave de l’acuité visuelle voir rendre aveugle.
 

Edition génique CRISPR-Cas9 pour rétablir la fonction visuelle

Les chercheurs de l’Université de Colombia ont utilisé la méthode de l’édition génique CRISPR (Clustered regularly interspaced short palindromic repeats) pour rétablir la fonction visuelle chez un modèle de souris.
 
Le CRISPR permet une modification, un ajout ou une suppression des gènes et le traitement génique de certaines anomalies et mutations géniques.
 
Les chercheurs de l’Université de Colombia ont mis au point ce traitement génique qui en cas de transmission autosomique dominante. Grâce à cette thérapie génique, le mauvais gène recu du parent malade est remplacé par le bon gène du parent sain.
Cette technique pourrait alors servir pour des centaines d’autres maladies se transmettant génétiquement comme le syndrome de Marfan ou encore des atrophies oculaires.
De plus des résultats encourageants ont déjà été obtenus pour la DMLA, la dégénérescence musculaire liée à l’âge, qui concerne une personne sur dix passés 65 ans, toutefois il faudra encore attendre quelques années avant que cette technique soit appliquée à l’homme et non plus à la souris.
 

Source : Journal of American Academy of Ophtalmology – Genome surgery for eye disease moves closer to reality