Signature d’une convention pour la création d’un centre pilote

Une convention a été signée par le ministre de la santé publique et le club « Rotary International » dans le cadre de la prévention et la prise en charge de la thalassémie le vendredi 20 mai 2016 au siège du ministère de la Santé.

Dans ce contexte, l’accord vise la création d’un centre pilote qui va contribuer à la formation de médecins spécialistes et à fournir des prestations sanitaires notamment pour les enfants. Par ailleurs, à cette occasion le ministre de la Santé a déclaré que cette initiative visera à renforcer les prestations du Centre national de la moelle osseuse et ce avec la collaboration des médecins et des paramédicaux. Il est à noter que la thalassémie est une maladie héréditaire sanguine due à des anomalies de l’hémoglobine. Les globules rouges deviennent incapables d’assurer convenablement leur rôle de transporteur d’oxygène vers les différents tissus cellulaires. C’est une maladie qui entraîne une anémie hémolytique chronique et grave qui accompagne le sujet atteint durant toute sa vie. Les thalassémies sont répandues partout dans le monde et surtout dans les pays méditerranéens. Les signes apparaissent dès les toutes premières années de la vie et se traduisent, essentiellement, par une pâleur, une asthénie, un retard de croissance, une grosse rate et une sensibilité accrue aux infections. En Tunisie, il existe 600 thalassémiques déclarés. Le danger le plus grave chez les thalassémiques consiste en l’accumulation de quantités de fer toxiques dues aux transfusions de sang dans l’organisme. L’accumulation de l’hémosidérine a des effets nuisibles sur l’organisme, notamment sur les fonctions cardiovasculaires et pancréatiques induisant parfois un taux de décès élevé. La chélation combinée prolonge la survie et préserve des complications cardiaques en améliorant la qualité de la vie.

par Hela Kochbati

Commentaires

commentaires