L’on se souvient tous d’Isabelle Dinoire, la Française qui avait été défigurée suite à l’attaque par son labrador croisé et qui avait reçu une greffe partielle du visage en 2005.

Novembre 2005 : transplantation accomplie avec succès

Le 27 novembre 2005 au CHU d’Amiens, plusieurs dizaines de chirurgiens, infirmières et médecins s’étaient affairés pendant quinze heures pour réaliser cette première greffe mondiale du visage, une transplantation accomplie avec succès à partir d’un greffon prélevé, avec l’autorisation de la famille, sur une donneuse en état de mort cérébrale encéphalique.

Elle était alors apparue en public pour la première fois deux mois plus tard devant la presse internationale. « Depuis le jour de l’opération, j’ai un visage comme tout le monde. Je peux ouvrir la bouche et manger. Depuis peu, je sens mes lèvres, mon nez et ma bouche », déclarait-elle ce jour-là. L’hiver dernier, celle-ci avait cependant subi un rejet du greffon et avait perdu une partie de l’usage de ses lèvres.

En outre, les lourds traitements antirejet qu’elle était obligée de prendre à vie avaient entrainé la survenue de deux cancers. Le 22 avril dernier, Isabelle Dinoire est décédée à l’âge de 49 ans « des suites d’une longue maladie » a annoncé le CHU d’Amiens où la patiente avait été opérée et dont la Direction a déclaré le 6 septembre : « En accord avec la volonté de ses proches, aucun avis de décès n’avait alors été publié dans la presse, pour préserver leur légitime intimité en ces moments douloureux ».