Facteurs environnementaux et génétiques de l’arthrite rhumatoïde

Une étude internationale a identifié 40 nouveaux gènes impliqués dans le risque d’apparition de l’arthrite rhumatoïde qui est une maladie systémique auto-immune, chronique et qui touche principalement les articulations.
Plus fréquente chez les femmes, cette pathologie apparaît normalement chez des individus d’âge moyen, et sa prévalence au sein de la population est proche de 0,5%. Bien que sa cause soit encore inconnue, des facteurs environnementaux et génétiques impliqués dans son apparition ont étés identifiés. Cette maladie a un coût socio-économique très important et impacte fortement la qualité de vie des patients.

Grâce à cette nouvelle étude, on compte aujourd’hui 101 gènes décrits et  liés à cette maladie. Le travail a consisté en une étude génétique à grande échelle, sur un échantillon de plus de 100.000 individus en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Environ  10 millions de marqueurs génétiques ont été    analysés sur chacun de ces individus. 

Commentaires

commentaires