Les médecins et les avocats se sont insurgés, depuis des mois, contre les dispositions prises dans le cadre
de la loi de finances pour l’année 2017.

Aujourd’hui, ce sont les médecins dentistes qui rejoignent les rangs des mécontents,

…jugeant le budget prévu de « dangereux pour la profession et pour tous les citoyens tunisiens ».

Le Syndicat des médecins dentistes a ainsi exprimé son incrédulité quant aux nouvelles dispositions à travers un communiqué publié le 20 octobre 2016, estimant qu’elles représentent une atteinte aux principes constitutionnels et au droit à la santé et une infraction au secret professionnel auquel sont tenus les médecins dentistes.

Suite à la rupture du dialogue par le ministère des Finances avec les organismes de représentation des médecins dentistes, le syndicat rejette en bloc les dispositions de cette nouvelle loi de finances et a appelé à une mobilisation des médecins dentistes le 21 octobre pour exprimer leur mécontentement.