L’évaluation d’une athérosclérose peut être effectuée d’une manière rapide.

En effet, c’est une équipe de New York Institute qui vient de mettre en lumière que la détection du risque de cette pathologie cardiovasculaire peut être faite très vite à partir d’une échographie de l’artère radiale.

C’est un vaisseau sanguin accessible et repérable et qui amène le sang vers la main, cette méthode de diagnostic contribue à élucider les risques de problèmes de vascularisation sanguine.

Les chercheurs américains ont étudié les artères de 48 patients dont 13 parties d’artères carotidiennes, centrales et périphériques afin de rechercher le risque d’une atteinte par une athérosclérose et déterminer les corrélations qui peuvent exister entre les différents artères dans les pathologies ischémiques pour préciser un risque de la survenue d’une athérosclérose.
Les chercheurs ont baptisé cette étude « NYITCOM » et ont prouvé que l’artère radiale périphérique révèle une corrélation positive avec les différentes artères notamment en ce qui concerne les artères centrales irriguant les organes thoraciques.
Les scientifiques ont proposé dans ce cadre que l’artère radiale constitue un indicateur clinique pour relever une athérosclérose, voire une maladie ischémique.

L’athérosclérose est un trouble cardiovasculaire qui entraîne l’obstruction des vaisseaux sanguins suite aux dépôts de corps gras comme le cholestérol LDL au niveau de la tunique interne des artères entraînant une perte de la tonicité et de l’élasticité de ces vaisseaux sanguins.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue « The Anatomical Record ».

Commentaires

commentaires