Médicament Avastin autorisé par l’ANSM

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a accordé son autorisation pour la mise en circulation de l’Avastin dans la prise en charge de la dégénérescence oculaire liée à l’âge (DMLA). Ce médicament peut être préconisé sous forme de recommandation temporaire d’utilisation (RTU). Précisions.

La forme néo-vasculaire de la dégénérescence oculaire liée à l’âge (DMLA) est une pathologie qui entraine l’altération de la rétine et la diminution de l’acuité visuelle. La prise en charge de cette anomalie oculaire se fait par des injections d’anti-VEGF*. Deux produits étaient préconisés pour le traitement  de la dégénérescence oculaire : « Lucentis » (laboratoire Novartis) et « Elyea » (laboratoire Bayer).  L’Avastin avait été interdit de prescription dans le traitement de cette pathologie oculaire depuis le 12 août 2012. Le laboratoire Genentech, filiale du groupe Roche, avait vendu « Lucentis » au laboratoire  Novartis, l’ANSM ayant demandé à Roche (fabricant de ce médicament) de lui fournir les données scientifiques liées à l’utilisation de ce produit médicamenteux pour cette pathologie, en termes de sécurité et d’efficacité, afin d’en évaluer l’intérêt thérapeutique. Par ailleurs, il est à noter que lors d’une approche comparative d’efficacité, aucune différence n’a été déterminée entre « Avastin » et « Lucentis ». L’ANSM vient toutefois de se prononcer pour une recommandation temporaire d’utilisation (RTU). ν

* VEGF : Vascular Endothelium Grouth Factor