E-santé : après l’oeil, le doigt

Permettre une sensation du toucher à une personne amputée d’un membre ou d’une partie des organes sensoriels est désormais possible. Après l’oeil bionique, c’est le doigt bionique. En effet, cet homme est parvenu à retrouver la sensation des textures lisses et rudes, en temps réel, à travers un doigt bionique lié à des connexions de nerfs dans la partie supérieure de son bras. Cette innovation présentée le mardi 08 mars 2016 dans la revue scientifique « eLife » devrait presser le développement du sens du toucher. Cette technologie a été mise au point par des scientifiques suisses appartenant à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en partenariat avec une équipe italienne de l’Ecole supérieure de Saint Anna. Elle a été testée pour la première fois sur Dennis Aabo Sørensen, un homme amputé de sa main gauche. Dans son bras, les scientifiques ont implanté chirurgicalement des électrodes.

Ces dernières sont connectées au doigt artificiel équipé de capteurs. Une machine a été placée à quelques mètres du patient contrôlant les mouvements de la prothèse sur différents morceaux de plastique sur lesquels des lignes rugueuses ou lisses ont été gravées. Lorsque le doigt bionique est en mouvement sur des surfaces, les capteurs génèrent un signal électrique.

Après avoir été traduit en pics électriques, imitant le langage du système nerveux, ce signal est dirigé vers les nerfs. Les chercheurs ont montré que ce doigt bionique est l’équivalent du doigt humain et permet une réelle tactilité.

Commentaires

commentaires