Respecter sa faim plus efficace que les régimes

D’après une nouvelle étude menée par une équipe Inserm, la première de grande ampleur à s’être penchée sur l’association entre l’alimentation dite intuitive et l’indice de masse corporelle (IMC), les personnes mangeant uniquement à leur faim et s’arrêtant une fois rassasiées, indépendamment de leurs émotions du moment, ont moins de risques d’être en surpoids ou obèses. L’utilisation d’un questionnaire spécifique, l’Intuitive Eating Scale-2, a permis aux chercheurs d’étudier cette façon de s’alimenter chez des individus de la cohorte NutriNet-Santé (portant sur les déterminants des comportements alimentaires et les liens entre alimentation et santé, lancée en 2009 et s’étalant sur dix ans via des enquêtes en ligne). Parmi tous les participants, 11.774 hommes et 40.389 femmes âgés de 50 ans en moyenne ont répondu au questionnaire IES-2 et renseigné leur taille et leur poids (pour le calcul de l’IMC).

Les auteurs ont alors constaté que ceux qui avaient le meilleur score au questionnaire, soit ceux répondant le plus aux critères d’alimentation intuitive, avaient le plus faible risque d’être en surpoids ou obèses. Les résultats montrent une association entre alimentation intuitive (personnes ayant tendance à manger uniquement quand elles ont faim, à trouver une autre alternative que la nourriture en cas de stress ou d’anxiété et à ne pas se restreindre quand elles ont faim) et moindre corpulence. Ce qui constitue un message potentiellement fort de santé publique : manger lentement, écouter sa faim ou encore faire confiance à ses signaux corporels.

Commentaires

commentaires