Des écrevisses clonées pour étudier la résistance des tumeurs aux médicaments anti-cancer

L’étude de l’écrevisse marbrée, qui se reproduit par clonage, pourrait apporter de nouvelles pistes à la recherche contre le cancer. L’écrevisse marbrée peut pondre des centaines d’œufs sans s’accoupler avec un mâle. Particulièrement envahissante, l’espèce a intéressé des chercheurs allemands du centre de recherche sur le cancer d’Heidelberg. Ceux-ci ont séquencé son génome et ont découvert l’improbable : toutes les écrevisses marbrées sont en réalité génétiquement identiques et en d’autres termes, des clones. Ces crustacés se reproduisent et se propagent comme des tumeurs. Par ailleurs, les chercheurs allemands à l’avenir, pourraient s’inspirer de l’étude de la résistance de ces animaux à leur environnement pour étudier la résistance des tumeurs aux médicaments anti-cancer. « Les écrevisses marbrées sont une espèce invasive émergente et ont formé des populations sauvages dans plusieurs points d’eau douce », ont indiqué les chercheurs allemands dans la revue Nature Ecology and Evolution. Toute la population d’écrevisses marbrées descendrait en fait de la même mère, elle-même issue de l’accouplement de deux écrevisses Procambarus fallax. L’un des deux crustacés aurait fourni un gamète avec deux jeux de chromosomes au lieu d’un seul. Ce gamète aurait ensuite fusionné avec un gamète ordinaire, d’où l’obtention d’une cellule-œuf triploïde. Selon les chercheurs allemands, l’écrevisse marbrée née de cette union se serait ensuite reproduite par parthénogénèse : elle a utilisé ses propres cellules pour fabriquer des embryons. L’espèce s’est ensuite répandue dans plusieurs zones du monde, notamment via le commerce d’animaux aquatiques. On la trouve actuellement à Madagascar, au Japon, en Allemagne et en Suède, et elle représente une menace pour les autres espèces. La propagation des écrevisses marbrées est facilitée par leur mode de reproduction par parthénogénèse et leur grande fécondité, ce qui leur permet d’établir une vaste population.