Un nanorobot capable de soigner la maladie

Pour ne pas déroger à une règle désormais établie, c’est d’Asie que nous vient le vent de l’innovation en matière de robotique. En effet, des nanorobots conçus à base de bactéries sont mis au service de la santé et permettront de guérir le cancer. Les chinois avaient déjà réussi à introduire un nanorobot à l’intérieur du corps humain en septembre 2013 mais c’est la Corée du Sud, à l’Université nationale de Chonnam, qui fait un pas de plus, et de taille, en proposant ces robots-bactéries capables de traiter le cancer.

Les chercheurs à l’origine de cette découverte scientifique ont annoncé avoir réussi à éliminer des tumeurs chez des animaux en utilisant des robots conçus à base de bactéries. Ces bactérirobots, ainsi autrement baptisés, composés de bactéries microscopiques génétiquement modifiées sont remplies de solutions médicamenteuses anti-cancer.

Les études réalisées sur les animaux de laboratoires ont pu démontrer, grâce à une immunohistochimie effectuée quelques jours après l’injection des bactérirobots, que les bactéries inoffensives composant les nanorobots ciblent prioritairement les cellules infectées auxquelles elles s’attaquent.

Ainsi à leur approche de la cellule tumorale, ces derniers libèrent les solutions anti-cancer qui se propagent à grande vitesse, neutralisant rapidement la tumeur. Selon Parc Jong-Oh, qui a collaboré aux expériences au sein de l’équipe de scientifiques, « ce travail de recherche est important pour le développement d’un nouveau nanorobot biomédical et d’un vecteur pour l’administration de médicaments actifs pouvant dépasser les limites des méthodes actuelles de diagnostic et de traitement des cancers.

Notre objectif est de développer des micro-robots médicaux ou nanorobots, capables de diagnostiquer et traiter un grand nombre de maladies difficilement curables, en nous appuyant sur la convergence entre la médecine et la technologie ». Un nouvel espoir pour la médecine qui lutte depuis des décennies contre ce fléau qu’est le cancer.