Lors du 28e Congrès de la Société européenne d’hypertension artérielle qui s’est tenu récemment, un essai japonais multicentrique phase III Esax-HTN a été exposé. Cet essai teste en effet une nouvelle molecule l’esaxérénone d’après des recherches à l’Université Tohoku, Sendai, Japon.

Essai de l’esaxérénone

L’essai a été conduit chez un échantillon de 1001 patients hypertendus, ayant une pression artérielle diastolique PAD comprise entre 90-110 mm Hg, une pression artérielle systolique PAS allant de 140 à 180 mm Hg, ou une PA des 24 heures supérieure à 130/80 mm Hg en Mapa.

Les resultants mettent en avant la bonne efficacité du traitement basé sur les médicaments anti-aldostérone. En effet, utilisé à la dose de 2,5 mg/j, ce médicament a ainsi démontré son efficacité antihypertensive en comparaison aux 50 mg/j d’éplérénone (-13,7/ – 6,8 mm Hg contre -12,1/-6,1 mm Hg). Une fois la posologie d’esaxérénone doublée à 5 mg/j, ce médicament s’est révélé encore plus efficace (-16,9/-8,4 mm Hg). De plus les hyperkaliémies observées (≥ 5,5 mEq/L) ont été transitoires et bien corrigées.

Source : 28e Congrès de la Société européenne d’hypertension artérielle via Egora.