Royaume-Unis : Système de santé paralysé par la grève

Une réforme défendue par le gouvernement conservateur de David Cameron en Angleterre et consistant en un nouveau contrat pour les internes (augmentation de 13,5 % du salaire de base mais réduction des heures majorées le week-end donnant lieu à des rétributions plus faibles) a provoqué un tollé général chez ces derniers qui se sont mis en grève totale les 26 et 27 avril 2016 afin de faire échouer ce projet.
Selon le gouvernement, cette réforme vise à améliorer sept jours sur sept les soins apportés dans les hôpitaux mais du côté des internes ont y voit un risque de démotivation et de dégradation des conditions de travail susceptibles de nuire à la qualité des soins.
Cette grève, la cinquième en quatre mois, a paralysé tout le système de santé car plus de 110.000 consultations et 12.500 opérations ont été annulées, amenant le National health service (NHS), le Service public de santé anglais, à publier une liste de recommandations appelant la population à ne pas solliciter les hôpitaux sauf en cas d’extrême urgence.
Une dizaine de directeurs de facultés de médecine ont appelé, à travers une lettre ouverte, le Premier ministre à débloquer une crise qui dure depuis quatre mois et qui met en danger le système de santé anglo-saxon.

Jaouida Ben Alaoui

Commentaires

commentaires