Tunisie : Grippe saisonnière

Des nouvelles, pour le moment, rassurantes puisque, selon le réseau de surveillance mis en place par le Ministère de la Santé, l’incidence de la grippe reste faible celle-ci n’ayant pas dépassé le seuil national épidémique de 10 %. En effet, 7.905 cas ILI (influenza like illness) ont été enregistrés durant le mois de novembre 2015 sur un total de 144.616 consultants, soit 5,5 % contre 6,6 % la saison précédente.

Selon l’Institut Pasteur, 32 cas graves de SARI (severe acute respiratory infections) ont été signalés, soit 0,4 % des syndromes pseudo-grippaux, dont 9 enfants (28,1 %), les jeunes de 5 à 16 ans étant les plus atteints par la grippe. Depuis le 1er octobre 2015, date de reprise de la veille épidémiologique, 59 cas graves ont été enregistrés, dont 4 (57 ans, 52 ans, 46 ans et 34 ans) à virus A, signalés à la Direction des soins de Santé de base.

Parmi les consultations pour syndrome pseudo-grippal pour la saison précédente en Tunisie, 386 cas graves (0,3 %) ont été hospitalisés et ont été placés en réanimation. Par ailleurs, durant les cinq dernières décennies, le nombre de décès annuels imputables à la grippe varie de 1 à 29, avec 29 pour 2009/2010, 13 pour 2010/2011, 1 pour 2011/2012, 22 pour 2012/2013, 1 pour 2013/2014 et 8 pour 2014/2015. Fort heureusement, aucun décès conséquent au virus de la grippe n’a été signalé durant novembre 2015.