Hépatite C fait beaucoup de dégâts sur les organes internes

Selon une étude américaine, l’hépatite virale C ne touche pas uniquement l’organe hépatique mais atteint d’autres  organes comme le cœur. Par ailleurs, les patients pourraient subir un infarctus du myocarde et un accident vasculaire cérébral. Cette étude scientifique a été réalisée par l’équipe du professeur  Eric Seaberg de la John Hopkins Bloomberg School of Public Health.

Les travaux de cette étude sur l’hépatite C a été menée sur  994 hommes âgés entre 40 et 70 ans, ne présentant pas des troubles cardiovasculaires. Dans la répartition de l’échantillon des participants à cette étude, 613 malades ont été séropositifs au VIH, 70 au virus de l’hépatite C et au VIH et 17 cas sont atteints uniquement d’hépatite C. A travers un examen de coronographie, les scientifiques ont constaté de plaques d’athéromes au niveau des artères coronariennes. Par ailleurs, les personnes atteintes du virus hépatique ont présenté un risque de 30%  par rapport aux personnes séronégatives. Les sujets ayant une surcharge virale élevée ont près de 50% de risques de vaisseaux artériels obstrués. Les scientifiques américains  ont indiqué : « Nos résultats confirment très clairement que les patients devraient consulter pour évaluer leur état de santé cardiovasculaire. Ils pourraient ainsi subir chaque année des examens visant à contrôler leur pression artérielle, leur mauvais cholestérol et la glycémie ». L’hépatite C constitue un problème de santé publique. En effet, à l’échelle mondiale près de 170 millions de personnes sont touchées par une hépatite C chronique. La prévalence de l’hépatite C en Tunisie est de 0,4% à 0,7% dans la population générale.