Le mésothéliome est une maladie oncologique qui affecte la muqueuse pulmonaire.

Il est généralement induit par une inhalation de substances polluantes comme l’amiante. Son pronostic est négatif pour les patients qui présentent souvent une médiane d’espérance de vie d’une année.

Des scientifiques anglais de l’Université de Bradford ont mis au point un nouveau médicament baptisé HRX9, qui constitue un espoir pour les patients. Les équipes de Bradford ont montré qu’après trois semaines de traitements, le médicament XRX9 bloque l’angiogenèse et entraîne la mort des cellules cancéreuses.

Ce traitement a été découvert pour viser 39 gènes HOX qui contribuent à la division cellulaires dans les embryons en développement. Beaucoup de ces gènes sont inhibés à l’âge adulte, mais qu’ils peuvent se réactiver dans le cas de cancers du sang, de la prostate, de l’appareil génital ou du cerveau. Ces gènes favorisent la multiplication des cellules tumorales.

Le HOX4 est un gène qui entraîne l’apparition du mésothéliome et la croissance des tumeurs. Plus les niveaux de HOX4 sont élevés, plus la survie du patient est courte. L’incidence des cas de mésothéliome a baissé avec la prise de conscience de la dangerosité de l’amiante dans les pays industrialisés, ce qui n’est pas le cas pour les pays en développement en Afrique et pour certains pays asiatiques.

Commentaires

commentaires