Il n’est pas médecin mais pharmacien, vieux routier de l’humanitaire, il est président bénévole du comité régional du Croissant-Rouge à Médenine.

« Tu as été vendu ? Alors, tu vaux combien, je peux t’acheter? », Mongi Slim chahute affectueusement les jeunes hommes rassemblés dans la cour du centre d’accueil des migrants, après avoir pris soin de recueillir en aparté le récit de chacun d’eux. Il a le regard chaleureux et l’humour affûté pour aborder les pires affres de la vie. « A force d’entendre des témoignages se répéter, on a dû admettre cette réalité : les migrants sont parfois vendus en Libye. Il y a des prisons de ‘’marché de gros’’. Mais depuis l’an dernier, nous parlons dans le vide ». Médenine, à 110 kilomètres de la frontière, est devenue une destination du bout du tunnel pour les rescapés de la nuit libyenne.
Face au blocus des eaux au large de la Lybie et au renvoi des migrants sur le sol libyen, Mongi dénonce : « l’Union européenne ici est totalement absente », tandis que les quatre médecins et psychologues de Médecins Sans Frontières ont précipitamment quitté le centre en signe de protestation, en août dernier, contre la politique migratoire européenne.
Déplorant le manque de moyens, l’humanitaire humaniste poursuit : « Toutes les femmes sont abusées. Nous avons cinq bébés issus de viols ou de prostitution forcée ». A Médenine, les femmes sont accueillies dans le centre du Haut Commissariat pour les réfugiés. « Les hommes, eux, n’en parlent pas, cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas subi de violences sexuelles. Ces personnes persécutées ne sont pas éligibles à l’asile pour la plupart ».
Alors en ces temps où la corruption de tous bords bat son plein dans le pays, cet homme laisse à penser qu’il existe une lueur d’espoir et de foi en l’être humain. Rappelons qu’il serait judicieux de lui tendre la main et de l’aider, de quelque manière que ce soit, à supporter le poids de la misère humaine.

Jaouida Ben Aouali

Source : En Bref, l’Info Autrement du 4 décembre 2017 Pour voir l’article complet : https://enbref.tn/en-tunisie-les-naufrages-de-libye/ – Crédit photo :Lihidheb Mohsen ( http://bastaharraga-boughmiga.blogspot.com/ )