JORT : le statut spécifique des stagiaires internes et résidents en médecine sera publié le 09/03/2018

Le ministre de la santé, Mr Imed Hammami, a indiqué lundi que le statut spécifique des stagiaires internes et résidents en médecine sera publié dans le JORT, le 9 mars 2018, conformément aux discussions entre les différentes parties lors des séances de dialogue tenues en mois de décembre dernier.

Une réunion s’est tenu le lundi matin 05 mars 2018 au siège du ministère de la santé avec les parties intervenantes dans le but d’examiner les différentes revendications des jeunes médecins, selon les déclarations de Mr Imed Hammami.

Hela Kochbati

Les médecins stagiaires résidents et internes ainsi que les étudiants en médecine avaient lancé un préavis de grève générale nationale de dix jours à partir du lundi 12 mars 2018 en réponse à un appel à la grève lancée par l’organisation tunisienne des jeunes médecins.

Les jeunes médecins protestataires ont estimé que le ministère de la santé n’a pas tenu compte des revendications des médecins stagiaires résidents, internes et étudiants en médecine concernant plusieurs points : la séparation du diplôme national de docteur en médecine du diplôme de spécialité, le service civil et l’inégalité au niveau de la rémunération entre les médecins tunisiens et les médecins étrangers formés en Tunisie.

L’organisation a également souligné son attachement à l’application du procès d’accord signé le 26 février 2018 et à l’ensemble de ses revendications. Il est à souligner qu’une réunion s’est tenue samedi dernier entre le ministre de la santé, les doyens des facultés de médecine et les présidents des comités médicaux dans les établissements publics de la santé à partir de laquelle, il a été décidé de charger les doyens des facultés de négocier avec les parties en relation pédagogique pour mettre en place une feuille de route, et donc intégrer des modifications dans le décret-loi gouvernemental relatif à la réforme du système d’enseignement de la médecine. Outre la formation d’une équipe qui sera chargée de simplifier les procédures liées à la rémunération des médecins étrangers et les conditions d’exemption du service civil.