Un pont du coeur et des progrès médicaux

Les journées Tuniso–Européennes de Cardiologie Pratique JTECP se sont tenues à la fin du mois de juin à Sousse. Ces journées sont organisées par la Société tunisienne de Cardiologie et de Chirurgie Cardio-Vasculaire, en collaboration avec la Société Française de Cardiologie, l’Européean Society Of Cardiologie, l’Association Coeur-Vaisseaux Poumon, la Société Algérienne de Cardiologie et la Société Marocaine de Cardiologie. Cette manifestation scientifique est l’occasion annuelle de présenter les dernières avancées dans les différents domaines de la cardiologie.

Amel Dhaouadi

Des orateurs européens et tunisiens ont conféré durant trois jours, via des séances communes organisées en collaboration avec la Société Française, Maghrébines, Africaines et Européenne de cardiologie ainsi qu’avec des sociétés scientifiques nationales. Les ateliers, lieu d’échange d’expertises se sont déroulés sur les trois jours englobant cours théoriques, cas pratiques, challenging cases, présentations et discussions de posters. Cette année la cardiologie interventionnelle avait une place de choix avec notamment des transmissions en direct de procédures de cathétérisme à partir de centres de cardiologie étrangers et tunisiens. La formation des médecins généralistes et des jeunes cardiologues était de même un des temps forts de ces trois jours. Par ailleurs ces journées ont vu le lancement de la première journée des urgences cardio-respiratoires avec la collaboration de la Société Tunisienne de Médecine d’urgence.
En marge de ces journées, des séances de formation pour le secteur paramédical ont englobé le rôle de l’infirmier et la conduite à tenir en échocardiographie, écho de stress et échographie transoesophagienne, en Choc Electrique externe, en urgences cardiologiques, et en salle de cathétérisme. Le village de simulation était l’une des attractions phares de ce congrès avec des applications pratiques des techniques de réanimation cardiopulmonaire avancée RCP et Immédiate Life Support Course. Ce cours a fait l’objet d’évaluation et de l’octroi d’un diplôme certifié par l’European Ressuscitation Council.
Plusieurs conférences et ateliers de formations destinés au groupe de cardiologie interventionnelle se sont tenus, et ont constitué l’occasion d’échanger autour de la pratique clinique et des dernières innovations technologiques dans le domaine interventionnel. On a assisté, et c’était une première durant ce congrès, à une Live-Transmission depuis la Clinique Pasteur à Toulouse, ainsi que plusieurs sessions live in the box. Les principaux thèmes de ses conférences ont porté sur la pathologie valvulaire : les traitement percutanées des fuites para prothétiques, et les angioplasties complexes. La maladie coronaire était également au centre de plusieurs groupes de travail. Cette pathologie qui est une des principales causes de mortalité dans le monde est initiée par des lésions situées au niveau des artères coronaires, qui entraînent une réduction de l’approvisionnement du coeur en oxygène. Les lésions coronaires complexes et leur traitement percutané ont fait partie des sujets traités. D’autres groupes de travail ont organisé des ateliers autour de la rhythmologie, la cardiologie pédiatrique, l’echocardiographie, et la cardiologie de sport et de réadaptation cardiaque.
Des séances communes avec les autres sociétés savantes ont eu lieu, comme la séance commune avec la Société Tunisienne d’Endocrinologie autour du Diabète, du contrôle glycémique et de la prise en charge cardiovasculaire, la séance commune avec la société de Néphrologie autour notamment de l’angioplastie de l’artère rénale ou la séance commune avec la Société Tunisienne de Médecine Interne et l’Association coeur-vaisseaux-poumons autour de l’hypertension pulmonaire thromboembolique.
Plusieurs sessions dédiées aux jeunes cardiologues ont eu lieu, en anglais, traitant de rythmologie et de cardiologie interventionnelle.
Les sessions ont permis aux praticiens de faire le point sur les dernières avancées technologiques dans les différents domaines de la spécialité. Les innovations en matières de prothèses rythmiques, des remplacements valvulaires percutanés (TAVI, déjà pratiqué avec succès par une équipe du CHU Rabta). Le TAVI à l’honneur lors de ce congrès a provoqué un réel bouleversement des pratiques médicales dans le monde entier, a permis de sauver des milliers de patients inopérables ou à haut risque chirurgical.
Les séances dédiées aux Omnipraticiens ont été particulièrement riches traitant des différents aspect de la prise en charge de la pathologie cardiaque par le généraliste ou le médecin de famille : La Médecine généraliste face à la cardiologie interventionnelle avec les conduites à tenir face aux anticoagulants, les patients porteurs de Stents, pace maker, et l’utilisation de défibrillateurs pour le médecin généraliste, le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge des urgences cardiaques en pré hospitalier.
Autres thèmes importants exposés aux omnipraticiens coeur et organes cibles au quotidien : La Contribution du médecin généraliste dans la prise en charge de l’insuffisance cardiaque, la conduite à du généraliste devant une syncope et la protection des organes cibles en cardiologie en cabinet généraliste.
Des journées riches et foisonnantes à l’image de son comité d‘organisation dont les objectifs se réaffirment chaque année :
développer et propager la recherche scientifique dans le domaine cardiovasculaire, assurer une formation continue de qualité, indiquer les règles du bon exercice de la pratique cardiologie, sensibiliser les médecins ainsi que la population générale sur les risques des maladies cardiovasculaires et comment les prévenir.
 
journées Tuniso –Européennes de Cardiologie Pratique JTECP
 

Pr Ag Abdallah Mahdhaoui, Président des journées Tuniso-Européenne de Cardiologie Pratique

Abdallah MahdhaouiCette quatorzième éditions s‘adresse comme à l‘accoutumée à tout le corps de la santé : Paramédical, médecine généraliste, médecins spécialistes en cardiologie mais également en endocrinologie, néphrologie, pneumologie, réanimation et urgence. Quarante séances thématiques ont été programmés, vingt cinq ateliers de formation avec des sessions « meeting experts », six symposiums satellites et surtout des transmissions de cathétérisme depuis des salles d ‘interventions à Toulouse et à Lille et qui concernent des opération de cardiologie interventionnelle de pointe telle que la réparation percutanée des fuite para prothétiques, les micro clips, la TAVI. Des séances communes avec des sociétés savantes soeurs de Cardiologie, la Société Européenne de Cardiologie, la Société Marocaine de Cardiologie, La Société mauritanienne, Sénégalaise Algérienne et Ivoirienne. Six Salles en parallèle : Rythmologie, Cardiologie interventionnelle, une pour les transmissions satellites, pour le Paramédical, les médecins généralistes, et un village de simulation. Ce congrès donne une grande place de choix aux omnipraticiens car ce sont eux qui font le diagnostic et dirige le malade aux spécialistes selon le cas. La Cardiologie tunisienne est mondialement reconnue et gagne chaque année en renommée notamment aux exploits de nos équipes en cardiologie interventionnelle de pointe. Notre ambition est d ‘assurer la meilleure des formation pour nos praticiens afin que la Tunisie deviennent un pôle de cardiologie, et cardiologie interventionnelle en Afrique et c‘est un des projets que nous élaborons avec L’Européan Society of Cardiology et L’OMS.

Pr Alain Fraisse, Cardiologue congénitaliste Royal Brompton Hospital à Londres.

Alain FraisseC’est à chaque fois pour moi un bonheur immense de venir en Tunisie et particulièrement aux JTECP. Je présente un live case sur la réparation des fuites para valvulaire, c‘est une technique qui consiste à traiter en percutané les patients multi opérés et pour qui la chirurgie n‘est plus possible. Il s’agit de s’introduire par cathétérisme interventionnel et implanter des prothèse pour étanchéifier la fuite. Déjà en 2015 j‘ai collaboré avec l‘équipe de chirurgie cardio Vasculaire et le professeur Sami Mourali pour la première opération d’implantation d’une valve aortique percutanée réalisée dans le monde arabe et en Afrique. Il y a toutes les raisons de croire que la Tunisie est en très bonne voie en matière de Cardiologie interventionnelle, malgré parfois le manque de moyens et d ‘équipements, mais ceci est une lacune que l‘on peut facilement combler.

Pr Alec Vahanian, Cardiologue, Hôpital Bichat Paris

Alec VahanianJe reviens en Tunisie à chaque fois qu’il m‘est possible de le faire j‘adore ce pays et je suis à chaquefois surpris de la qualité et de la teneur des interventions dans les congrès de Cardiologie. Je viens à ces Journées pour présenter une conférence sur une technique chirurgicale innovante, et pas encore utilisée en Tunisie pour le remplacement de la valve Mitrale : Le Mitra Clip. L’insuffisance mitrale est une valvulopathie fréquente dont le traitement de concerne le traitement chirurgical est la référence. Le Mitra Clip reproduit une technique chirurgicale de réparation mitrale.
Il entraîne une réduction du degré d’insuffisance mitrale moindre qu’avec la chirurgie. La sécurité de la procédure est bonne dans les centres entraînés. La plupart des patients ressentent une amélioration fonctionnelle à moyen terme. La technique peut être envisagée aujourd’hui chez les patients symptomatiques malgré un traitement médical optimal et à haut risque chirurgical .Les recherches sur cette technique sont en cours et on espère améliorer la technique de la procédure et les matériels utilisés en espérant aussi avoir la possibilité de disposer au plus vite de combinaisons techniques percutanées.
Je viens aussi pour rencontrer les présidents des sociétés de Cardiologie Tunisienne, mais aussi des autres pays Maghrébins et d’Afrique sub-saharienne, en vue d’une coopération étroite qui fera de la Tunisie une plate forme de formation pour tous les pays du sud.

Dr. Hichem Zidi Médecin, Généraliste de libre pratique et organisateur de « OMNIPRAT »

Hichem ZidiJe crois au partenariat entre et à la collaboration entre les société savantes médicales et la médecine généraliste.
Le fossé existant est à l’origine de la défaillance de la médecine généraliste, qui est pourtant en recherche perpétuelle de Guidelines et de recommandations pour affiner la prise en charge, et être en phase avec les changement de cette médecine de par le monde.
L’Omnipraticien est aujourd’hui le levier de tout système efficient de santé. Son statut frontal face au malade lui incombe un nombre de missions élémentaires et essentielles : la prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement, le suivi et l’éducation des populations à risques. Ce partenariat donnera lieu à des recommandations et des guidelines claires qui formeront le généraliste à un meilleur exercice de sa fonction et aux Primery care : prise en charge en première ligne du patient. Associer la médecine générale à ces congrès de spécialité c‘est remettre l’individu et le patient au coeur du progrès médical et humaniser la formation. C‘est un parcours que nous suivons avec la Société Tunisienne de Cardiologie et Chirurgie Cardiovasculaire, la Société Tunisienne de Cardiologie et la Société Tunisienne d’Endocrinologie Diabète et Maladies Métaboliques notamment.
Cette année trois sessions de formation sont proposées aux omnipraticiens : le médecin généraliste face aux dispositifs de cardiologie interventionnelle, les anticoagulant et la prise en charge des urgences coronariennes en pré hospitalisation. En effet l‘intervention du généraliste à ce stade permet de gagner un temps précieux et de préserver le muscle cardiaque. J’ai animé une session ou j‘ai initié les médecins généralistes à la lecture d‘articles de cardiologie, et la critique car ceci est un pan essentiel de la formation continue et le développement professionnel du praticien. Une session interactive pour présenter les dernières recommandations en matière de prise en charge de l‘Hypertension Artérielle a été organisée et c‘était une occasion formidable de remettre à jour nos connaissances par rapport à cette pathologie quotidiennement rencontrée dans nos cabinets. Ces journées annoncent un avenir meilleur pour le patient santé, en tenant compte d’un volet très important celui de l‘économie : une économie de moyens comptables et une économie consensuelle et décisionnelle et j’appelle les patients tunisiens à être confiants et fiers de leur médecins et les médecins généralistes à être à l‘écoute de la réalité de leurs patients mais aussi ouvert à l’innovation et au progrès continue de la médecine. La Médecine tunisienne a toutes les raisons d’espérer des jours meilleurs et la réussite de ce congrès en est la preuve.
 

Reanimation Cardio-Pulmonaire avancée RCP "village de simulation"
Réanimation Cardio-Pulmonaire avancée RCP « village de simulation »

 
Immediate life support course ILS " village de simulation"
Immediate life support course ILS  » village de simulation »