Si le gluten n’a aujourd’hui pas très bonne presse, ceci n’est pas près de changer. Des chercheurs ont en effet découvert que la molécule, déjà indigeste chez beaucoup d’individus, pourrait amplifier la maladie de Berger, maladie des reins touchant près d’une personne sur cent, et pouvant déboucher dans un cas sur trois sur une insuffisance rénale. Ayant établit un lien entre le gluten et cette maladie, via des expériences sur des souris, les scientifiques espèrent désormais pouvoir la faire reculer de façon significative. 

Commentaires

commentaires