Atténuation des effets de la chimiothérapie

Le resvératrol et la quércetine sont deux polyphénols qui permettent de diminuer les effets indésirables d’un traitement de chimiothérapie, l’adriamycine.

Les travaux de cette étude ont été publiés dans le Journal of Controlled Release. Les essais cliniques ont montré que ces deux substances polyphénolyques ont permis d’atténuer la  toxicité cardiaque de ce traitement et d’apporter de nouveaux effets anticancéreux.

  • Le resvératrol est un antioxydant qui se trouve dans des fruits comme le raisin, il est recommandé également dans la prise en charge du surpoids.
  • La quercétine est un flavonoïde qui a des propriétés antihistaminiques, permet la prévention des troubles circulatoires et la lutte contre le vieillissement et l’inflammation.
  • Des chercheurs de l’Université d’Oregon  ont conçu un dispositif qui permet d’augmenter la biodisponibilité de ces deux éléments polyphénoliques, en ajoutant des copolymères permettant de les rendre solubles dans l’eau. Les scientifiques ont démontré que l’administration de ces deux polyphénols avec le traitement chimiothérapeutique de l’adriamycine, permet d’atténuer les effets indésirables de cette prise en charge pour le lymphome, le cancer mammaire, et d’autres cancers.
    Cependant, cette administration doit être utilisée dans une durée limitée en raison de la cardiotoxicité. Les deux polyphénols ont des effets anticancéreux, synergiques et antitoxiques, ce qui leur permet leur addition à la chimiothérapie.

    Le Professeur de l’Université d’Oregon, Adam Alani, a indiqué que «  l’administration de ces composés polyphénoliques représente un grand potentiel pour améliorer le traitement du cancer ». Par ailleurs,  le resvératrol et la quércetine sont des antioxydants qui n’ont pas un risque de toxicité à des doses élevées dans l’organisme.