Dettes libyennes dans les cliniques tunisiennes

Les cliniques privées tunisiennes ont beaucoup de dettes liées aux soins des clients libyens. Cet endettement est estimé à plus de  100 millions de dinars selon les déclarations de Khaled Nabli, le président de la chambre syndicale nationale des cliniques privées (CSNCP), dans un communiqué à la marge d’une rencontre qui a réuni les représentants de la chambre nationale des cliniques privées à Sousse, le mardi 7 avril 2015. Le président de la CSNCP a appelé le ministère de la santé publique d’intervenir auprès des autorités sanitaires libyennes pour la régulation de la situation afin de trouver des solutions pour le remboursement des soins face à un aboutissement des tentatives actuelles pour trouver une résolution à cette situation financières des cliniques tunisiennes. 

Commentaires

commentaires