Compléments alimentaires, efficaces ou pas ?

Largement consommés, les compléments alimentaires connaissent un succès croissant sur le marché mondial. Sont-ils efficaces ? 

Comme leur nom l’indique et à mi-chemin entre aliments et médicaments, les compléments alimentaires sont un supplément nutritionnel qui vise à compléter le régime alimentaire normal, à compenser des carences ou donner un coup de pouce lors d’un régime… Ce sont en effet « des denrées alimentaires qui complètent un régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seul ou encore combinant les deux… ». Il est à noter que les médicaments peuvent avoir des composants identiques à ceux des compléments alimentaires.

Ces derniers se présentent sous forme de gélules, capsules, ampoules ou tisanes et sont disponibles en pharmacie, vendus sans ordonnance et parfois consommés en grande quantité sans avis médical, pouvant engendrer des effets indésirables. En fonction des différentes agences de sécurité sanitaire des produits de santé, ceux-ci sont soumis à des doses journalières à ne pas dépasser, d’où l’expression « apports journaliers recommandés » (AJR). Avant la mise en place d’une telle réglementation,  de nombreux effets indésirables ont été observés suite à une consommation excessive de vitamines et minéraux. Ainsi, tout comme celle d’un médicament, la consommation d’un complément alimentaire n’est pas sans risques.  

Malek Kadri

La composition à la loupe 

 

Notre alimentation est normalement suffisamment riche et variée pour répondre à tous nos besoins nutritionnels (sauf habitudes alimentaires particulières, pouvant présenter des carences), les compléments, dans ce cas, nous aidant à combler la carence en vitamine D, en fer, vitamine B9 (ou folates)…  

Un complément alimentaire peut généralement contenir différentes catégories de substances : vitamines, sels minéraux, oligoéléments, acides aminés, protéines, acides gras, enzymes,  hormones ou encore fibres, plantes et extraits  végétaux.

Même en de très petites quantités, les vitamines sont nécessaires. A l’exception de la vitamine D, les vitamines ne peuvent être synthétisées par notre corps et doivent être présentes dans l’alimentation, ou bien dans les compléments alimentaires ! On utilise principalement la gamme des vitamines B ( B1, B2, B3, B5, B6, B9 et B12), la vitamine C et la vitamine E, sans oublier la vitamine A.

 

Le fameux complément B9

 

Les folates, également appelés acide folique ou vitamine B9, sont des composés essentiels en début de grossesse, lors de la formation du bébé. Une carence pourrait être responsable de problèmes neurologiques, raison pour laquelle tous les produits céréaliers sont enrichis en acide folique, à raison de 140 µg pour 100 g. Une étude a comparé le statut d’américains avant et après les mesures d’enrichissement en folates. Le résultat a été sans appel : le taux sanguin de cette vitamine était fortement augmenté, d’autant plus chez ceux qui prenaient également des compléments alimentaires. Cette étude a aussi montré les bénéfices de l’acide folique, associé à la vitamine B12, dans la réduction du risque de maladies cardio-vasculaires. Selon les scientifiques, une supplémentation adéquate permettrait d’éviter 310.000 morts par an !  

 

La miraculeuse vitamine E  

 

Afin de garder un cœur en bonne santé, il est indispensable de consommer la vitamine E présente dans de nombreuses huiles, dans le beurre… Cette substance a, en effet, de nombreuses propriétés bénéfiques pour notre organe vital. Des chercheurs italiens ont évalué l’action des suppléments en vitamine E employés chez des diabétiques souffrant de complications cardiaques et les effets d’une complémentation semblaient importants. La vitamine E diminuait la quantité de radicaux libres mais elle avait surtout un effet positif sur le système nerveux du cœur, améliorant son fonctionnement.

 

Protéines, acides gras et acides aminés 

 

Les compositions à base d’acide gras, comme le fameux oméga 3 issu d’huiles de poissons ou d’huiles végétales, ont une action phénoménale sur l’humeur et le cœur. Quant à la liste des protéines, des acides aminés et des acides gras, elle est longue et l’on y retrouve les acides linoléiques conjugués (ALC), qui profitent à la musculature en empêchant les graisses de se fixer, mais également toutes sortes de protéines et d’acides gras. 

 

Les plantes et leurs préparations 

 

La liste des plantes utilisées dans les compléments alimentaires est très longue. Prenons comme exemple le fenouil, l’artichaut, le thé vert et le guarana pour brûler les calories, ou encore le gingembre et le radis noir pour éliminer les toxines.

 

Les minéraux et les oligo-éléments 

 

Les plus fameux sont le sélénium pour ses immenses propriétés anti-oxydantes et le magnésium pour sa capacité à redonner énergie et moral. Le calcium, le carotène, le chrome, le cuivre, le fluor, le zinc ou le fer sont aussi utilisés dans la composition des compléments alimentaires, chacun ayant sa place pour la bonne santé, la beauté et le bien être. 

Et pour garder son bronzage longtemps, il existe des compléments « activateurs de bronzage » ou « préparateurs de peaux » dont les actifs principaux sont les caroténoïdes (présents dans les carottes, les tomates…), efficaces pour préparer la peau à un joli bronzage.

 

Caroténoïdes et cancer du sein

 

Les caroténoïdes sont des antioxydants qui protègent l’organisme de nombreuses maladies. Leur action contre la plupart des cancers est très bien connue et c’est, d’ailleurs, l’une des raisons pour lesquelles on a créé la fameuse campagne « Au moins 5 fruits et légumes par jour ». Plusieurs études ont montré qu’un taux élevé de caroténoïdes dans le sang, qu’il vienne de fruits ou de compléments alimentaires, est corrélé à une diminution des risques de tumeur.

Plusieurs études ont énuméré les bénéfices des compléments alimentaires pour prévenir les maladies chroniques et le cancer. Publiée dans la revue Annals of Internal Medicine, une étude basée sur plusieurs travaux, dont le fameux SU.VI.MAX (Supplémentation en Vitamines et Minéraux Antioxydants) français, parvient à des conclusions favorables aux compléments alimentaires. Celle-ci souligne des vertus dans plusieurs domaines. Ainsi, la supplémentation en beta-carotène, vitamine A ou sélénium aurait un effet contre les cancers, notamment digestifs. Concernant les maladies cardiovasculaires, l’étude ne produit pas de résultats aussi concluants mais met en avant quelques preuves de réduction d’accidents cardiovasculaires par l’association d’antioxydants.

Toutefois et selon The Lancet Journal, la réputation des antioxydants dans la protection contre de nombreuses maladies comme les cancers serait injustifiée, ils seraient même dangereux !

C’est, en tout cas, la conclusion à laquelle ont abouti des chercheurs danois de l’Université de Copenhague à la suite de centaines d’études portant sur l’effet des antioxydants sur les cancers digestifs, dont quatorze réalisées dans les règles de l’art sur un total de plus de 170.000 personnes. Les produits étudiés étaient les antioxydants les plus classiques, comme le beta-carotène, les vitamines A, C, E et le sélénium. Les résultats semblent avoir été sans appel : ces molécules ne protègeraient pas d’un cancer de l’œsophage, du foie, du colon, du pancréas ou de l’estomac ! Seul le sélénium semblait tirer son épingle du jeu.

D’après sept des études sélectionnées, soit plus de 130.000 personnes, la supplémentation augmenterait la mortalité de 6 % ! Principaux accusés : les associations beta-carotène/vitamine A et beta-carotène/vitamine E, qui sembleraient fortement augmenter les risques. De quoi se poser sérieusement la question de l’innocuité des compléments alimentaires et autres suppléments antioxydants !

En attendant que toutes ces études soient confirmées ou infirmées, à vous d’évaluer l’utilité de ces compléments. 

Dr Ben Alaya Taieb

On ne peut parler d’utilité médicale des compléments alimentaires, ces derniers n’étant pas des médicaments. Ils ont, du fait de leurs compositions et dosages, une action physiologique et non pas pharmacologique, à la différence du médicament.

Le complément alimentaire est défini comme un produit répondant aux critères suivants :

– Il est conçu pour être complémentaire d’un régime alimentaire et peut se présenter sous forme d’une barre énergétique, d’un comprimé, d’une capsule ou d’un liquide composé d’une vitamine, d’un minéral, d’un acide aminé, d’une enzyme, d’un métabolite.      

– Il doit être précisé qu’il ne s’agit pas d’une alimentation classique, il ne doit pas être consommé comme unique source d’alimentation.   

– Il doit être clairement étiqueté comme complément alimentaire.

 

Quelles sont les raisons de l’apparition des compléments alimentaires sur le marché ?

 

Suivre les bonnes recommandations alimentaires, celles qui mènent à une alimentation équilibrée, permet à une personne de consommer quotidiennement l’ensemble des vitamines et des minéraux dont elle à besoin.

Bien que les compléments alimentaires soient très récents, leur entrée sur le marché est fortement liée aux troubles sanitaires qui ont sévi au cours des siècles passés. Ainsi le scorbut, dû à une carence en vitamine C, le rachitisme et les déformations osseuses dus à une carence en vitamine D, ou l’anémie due à une carence en fer. Les compléments alimentaires ont d’abord été développés dans le but de prévenir ces différents problèmes de santé.

Aujourd’hui leur utilisation s’étend à la recherche du bien être, de la beauté, de la forme, du tonus et au retardement du vieillissement.

S’agissant de minceur, ils peuvent contenir des fibres, modératrices d’appétit, des brûleurs de graisses, tels que la caféine ou le guarana, des diurétiques comme le thé vert. 

Les compléments alimentaires  sont vendus sans ordonnance et ne sont pas des médicaments. Ils se situent entre le médicament et l’aliment. D’ailleurs, ils ne contiennent pas de substances aux propriétés curatives. Sans effets pharmacologiques, ils ne permettent ni de prévenir ni de soigner des maladies mais ils pallient à toute insuffisance et agissent sur le bien-être,  la forme, la beauté, le tonus, ou encore sur le stress et le sommeil, certaines personnes ne pouvant plus se passer de leurs compléments alimentaires.

Même s’ils sont en vente libre, les compléments alimentaires peuvent avoir des effets indésirables. Pour s’y retrouver et prendre le complément le plus approprié à ses besoins, mieux vaut donc consulter un spécialiste en nutrition.

Commentaires

commentaires