Blanchiment des dents nocifs pour la santé

Pratique de plus en plus adoptée, le blanchiment des dents fait grincer celles des professionnels de la santé. En effet, cette pratique à visée esthétique est susceptible d’exposer les consommateurs à des risques pour leur santé, en particulier si le traitement est fréquemment renouvelé et si les produits utilisés contiennent ou libèrent du peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) à une teneur supérieure à la concentration maximale autorisée par la réglementation en vigueur pour les produits d’hygiène buccale, soit 0,1%. Ces produits peuvent en effet entraîner une hypersensibilité des dents (apparition de douleurs, accentuées notamment par le froid, une altération de l’émail pouvant conduire à une usure prématurée et même à une fragilisation des dents, ainsi qu’une irritation des muqueuses liée à la causticité du produit). 

Le Ministère de la santé rappelle que ce type de traitement est tout à fait contre-indiqué pour les dents des enfants et des adolescents, ainsi que pour les dents présentant des caries, des lésions d’usure ou d’abrasion, une hypersensibilité, … De son côté, l’Agence nationale de contrôle sanitaire et environnemental des produits (ANCSEP) appelle l’attention de tous sur les risques liés à cette pratique ou à l’usage de produits ne respectant pas les dispositions réglementaires en vigueur, notamment lorsqu’ils sont proposés à domicile ou sur internet. Elle rappelle enfin que le blanchiment des dents ne doit pas être trop fréquemment renouvelé. ν

Commentaires

commentaires