Tunisie : lutte contre la traite des personnes

L´OIM Tunisie (l’Organisation internationale pour les migrations) a annoncé le 21 Juin 2013, le lancement d’une étude exploratoire sur la traite des personnes en Tunisie, en partenariat avec le gouvernement tunisien et le soutien financier de l’Office du Département d’Etat des Etats-Unis d´Amérique et avec la présence d´un représentant du Ministère de la Justice, Faycal Ajina, la Chef de Mission de l´OIM Tunisie, Lorena Lando, et le représentant de l´Ambassade des Etats-Unis d´Amérique en Tunisie, Doug Kent, ainsi que les membres du Comité de Pilotage du Projet SHARE, des organisations internationales, des ambassades et des médias nationaux.
C’est une étude élaborée dans le cadre du projet « Soutien et Transfert des Mécanismes d’Assistance, d’Orientation ainsi que d’Echange d’expérience en matière de traite des personnes » qui vise à renforcer les capacités du gouvernement tunisien en matière de lutte contre la traite des personnes. 

Cette étude est la première de son genre en Tunisie. Elle dresse un panorama général des manifestations liées à toute forme d’exploitation d’adultes et d’enfants comme le travail forcé, et l’exploitation sexuelle. Les participants ont tous exprimé leur volonté d’engager des actions dans le but d’améliorer la détection et l´assistance aux victimes de la traite en Tunisie, mais aussi pour prévenir le crime et poursuivre les malfaiteurs.
Le Rapport met également en lumière la primordialité d’adopter le Projet de loi contre la traite des personnes que les autorités tunisiennes ont récemment remis à l´Assemblée Nationale Constituante, en toute urgence.

Cinq ateliers visant la diffusion des résultats de l´étude ont été organisés à Tunis ainsi que dans les régions de Jendouba, Sousse et Sfax. Des séminaires de formation sur l’identification et l’assistance des victimes sont également au programme pour les mois d’août et septembre. Ces formations sont adressées aux acteurs locaux, dont les médias nationaux.
A noter aussi qu’un Mécanisme National de Référencement sur la traite des personnes sera élaboré, avec le soutien et la participation des membres du Comité de Pilotage du Projet.