Rencontre scientifique : « Maladies émergentes et ré-émergentes et environnement »

L’Association Santé et Environnement (ASE) a organisé une rencontre scientifique autour du thème « Maladies émergentes et réémergentes et environnement », à Tunis. Le programme a renfermé « La place de l’ONMNE dans l’investigation environnementale et épidémiologique des maladies vectorielles et émergentes », « Les maladies à transmission hydrique », « L’Importance des maladies vectorielles zoonotiques en Tunisie », « Les hépatites virales B et C et Environnement » et « L’évolution de l’antibiorésistance ».

Les maladies émergentes et réémergentes sont dans plus des deux tiers des cas des maladies zoonotiques. Elles touchent des espèces animales sauvages et d’élevage. Les agents pathogènes sont différenciés et sont transmis à l’homme par des vecteurs de transmission tels les arthropodes (Dengue, Anophèle, Chikungunya, etc), les acariens, les animaux domestiques et les sources hydriques contaminées. La lutte contre ces maladies émergentes et réémergentes se fait par un système de vigilance renfermant l’alerte précoce, le système de surveillance des événements et des processus à travers la déclaration des médias et des organisations non gouvernementales, le contrôle de la santé animale, le suivi par l’informatisation et le signal en temps réel des maladies vectorielles, l’évaluation des risques épidémiologiques, l’utilisation des nouvelles technologies de l’information (internet et éléments de surveillance) et l’adoption d’un plan d’actions épidémiologiques.

Le rôle du système de surveillance et de suivi de ces maladies est assuré par l’Observatoire National de Maladies Emergentes (ONMNE). Le système de surveillance, de vigilance et de prudence restent des exercices délicats pour le contrôle des pathogénies et des résistances liées à ces maladies transmissibles. En Tunisie, il existe 180 agents pathogènes liés à la transmission de maladies vectorielles dont 43 espèces de moustiques. Le virus du Nil Occidental est en expansion à bas bruit dans la région du Nord et particulièrement dans la région de Sejnane. HK.