Virus Zika : risque pour les enfants à naître

Le risque que des enfants naissent atteints de microcéphalie suscite des inquiétudes, bien compréhensibles, de la part des femmes, notamment celles qui sont enceintes ou planifient une grossesse dans les régions où cette maladie infectieuse en réémergence sévit particulièrement comme en Amérique Latine et dans certains pays européens.

Il y a beaucoup de méconnaissances en ce qui concerne les origines possibles de la microcéphalie, c’est à dire un périmètre crânien anormalement réduit, ce qui induit des séquelles sévères et un déficit du développement intellectuel plus ou moins profond ainsi qu’une croissance physique anormale.

En attendant d’avoir davantage de réponses, il existe pour les femmes des moyens de se protéger de l’infection par le virus Zika.

Par ailleurs, le syndrome neurologique de Guillaume Barré est rare mais il peut entraîner une gravité pour l’état du patient. En ce qui concerne le vaccin, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a indiqué qu’il n’y aura pas des essais cliniques avant 18 mois. Le diagnostic de la microcéphalie se fait par une échographie périnatale. A l’heure actuelle, il n’y a aucun traitement spécifique pour cette maladie infectieuse.

Commentaires

commentaires