Le numérique à la rescousse pour la gestion des stocks de médicaments

La mise en place d’une application numérique au niveau du ministère de la Santé, de la Pharmacie centrale et de l’ensemble des structures hospitalières publiques afin de contrôler la gestion du stock des médicaments a été annoncée en décembre par Sonia Ben Cheikh, Secrétaire d’Etat à la Santé. L’objectif étant de faire face à la corruption dans le système de gestion des médicaments d’ici le premier trimestre 2018. Cette application permettra de faire un inventaire quotidien et de déterminer ainsi la quantité de médicaments gaspillés. Pour ce faire, la Pharmacie Centrale a signé, le 17 novembre dernier, un accord avec le réseau Tunisie Trade Net (TTN) afin d’adhérer au système de facturation électronique, précisant que celui-ci permettra de suivre la traçabilité des médicaments stratégiques subventionnés et ceux traitant les maladies chroniques, appuyant ainsi la lutte contre la contrebande. Madame Ben Cheikh a en outre annoncé que son département a entamé l’informatisation du dossier médical et de l’ordonnance et ce, afin d’améliorer les prestations sanitaires, d’une part et la réhabilitation, en 2018, de 58 établissements de santé, ainsi que le renforcement des établissements situés dans les régions intérieures en ressources humaines et matérielles, d’autre part.