E-santé : La technologie 3D au service de la médecine régénérative et plastique

Des transplantations d’organes vivants en utilisant un système d’impression est possible grâce à un système sophistiqué. Ces organes pourraient remplacer d’autres suite à un dysfonctionnement ou des lésions sévères. En effet, dans ce contexte, une réelle avancée a été mise au point pour la médecine régénérative et plastique. Les résultats ont été révélés par une équipe de scientifiques américains.

Les organes sont construits en laboratoires. La précision de la reconstitution en 3D a rendu possible l’obtention des tissus et des organes complexes qui peuvent être implantés chez les patients. Ces résultats ont été publiés dans la revue Nature Biotechnologie. Les scientifiques américains ont réussi à mettre en œuvre cette méthode de greffe grâce à des travaux d’une décennie. Cette nouvelle technique est appelée « Integrated Tissues and Organ Planting System »(ITOP). Le Pr. Anthony Atala, directeur du Wake Forest Institute for Regenerative Medicine, a indiqué : « Nos résultats indiquent que la bio-encre que nous avons utilisée, combinée avec les micro-canaux, fournit l’environnement approprié pour maintenir les cellules en vie et pour soutenir la croissance de cellules et de tissus ».

Parmi les caractéristiques de cette méthode de transplantation, relevons la capacité à utiliser les données d’une imagerie par scanner ou une imagerie par résonnance magnétique (IRM). Dans ce contexte, des oreilles, des os et des muscles peuvent être reproduits, les transplantations ont été réalisées chez des modèles animaux avant une application chez l’homme. D’autres études sont en cours pour estimer la fonctionnalité de ces organes greffés à long terme avant d’envisager des greffes chez l’homme. Cette innovation de transplantations d’organes pourrait résoudre la problématique de pénurie de transplantations de tissus et de dons d’organes dans plusieurs pays du monde et préserver la vie de millions de malades sachant que la greffe demeure la meilleure thérapeutique pour traiter des lésions graves, des brûlures et un dysfonctionnement organique permettant une amélioration de la qualité de vie des patients.

Commentaires

commentaires