La perte de l’odorat symptôme précurseur de la maladie d’Alzheimer

C’est une recherche effectuée par des chercheurs canadiens de l’Université de McGill et publiée dans la revue Neurology, en août 2017 qui démontre que la perte de la sensation olfactive est un marqueur de la neuro-dégénérescence et la démence d’Alzheimer.
Cette étude scientifique a révélé qu’un simple test de l’odorat permet de mettre en avant l’existence de la maladie d’Alzheimer, le suivi de son évolution et même de déceler les séquelles avant l’apparition des premiers symptômes chez les sujets à haut risques.
Les chercheurs canadiens ont mené leurs travaux en suivant 300 sujets à risques élevés de développement de maladie d’Alzheimer dont la moyenne d’âge était de 63 ans. Les scientifiques ont effectués des tests de choix variés consistant à gratter et à sentir des timbres odorants proposant des odeurs variées. Par ailleurs, 100 participants à ces travaux se sont portés volontaires pour la réalisation de ponctions lombaires afin de connaitre les dosages des protéines liées à la démence neurologique dans le liquide céphalo-rachidien (LCR). Les chercheurs ont observé lors de ces travaux que les sujets à risques élevés de démence neurologiques présentaient des défaillances dans la reconnaissance des odeurs. Pr Judes Poirier, directeur du programme de recherche sur le vieillissement, la cognition et la maladie d’Alzheimer de l’Institut Douglas et co-auteure de l’étude a souligné : « un simple test de reconnaissance des odorats permet de nous renseigner sur l’évolution de la maladie comme le font certains tests beaucoup plus invasifs et coûteux portant sur l’analyse du liquide céphalo-rachidien (LCR). »
Cette étude sur les tests de l’odorat est une piste intéressante et ouvre la voie à des travaux futurs pour mettre au point des procédés de diagnostic non invasifs pour déceler de façon précoce la maladie d’Alzheimer et suivre l’évolution de la démence.

Source – Revue Neurology – Odor identification as a biomarker of preclinical AD in older adults at risk