100 Milliards de dollars contre le paludisme

 L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé que le paludisme affecte 214 millions de patients dans le monde en 2015,  entrainant la mortalité de 475 milles patients dont la majorité se constitue  d’enfants âgés de moins de cinq ans.

Pour réduire l’effet du paludisme d’ici l’année 2030, il est nécessaire de déployer un fonds de plus de 100 milliards de dollars. Cet objectif serait atteint en 2030 si l’investissement est à la hauteur des besoins de soins.
Le projet onusien  «  Roll Back Malaria » est une action d’investissement pour combattre et éliminer le malaria. La malaria étant une pathologie infectieuse vectorielle  transmise par certaines espèces  de moustiques anophèles et due à un parasite du genre Plasmodium. 
Grâce à l’avancée de la prise en charge thérapeutique contre le paludisme, la mortalité  liée à cette pathologie infectieuse a été réduite de 58% depuis l’an 2000, c’est-à-dire plus de 6,2 millions de mortalités ont été évitées.

Le Docteur Fatimatou Nafo Traoré, la directrice exécutive du partenariat du projet «  Roll Back Malaria » a indiqué : « Investir pour atteindre les nouvelles cibles 2030 de lutte contre le paludisme permet de pallier à 3 milliards de personnes contaminées et de préserver la vie de 10 millions d’individus. Si nous pouvons atteindre ces cibles, le monde pourrait générer un montant stupéfiant, il s’agit de 4000 milliards de dollars de production annuelle économique durant la période 2016-2030».

Commentaires

commentaires