Le prix Nobel de Médecine 2017 vient d’être attribuer conjointement à Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young pour leurs découvertes des mécanismes moléculaires contrôlant le rythme circadien.

Les mécanismes moléculaires contrôlant le rythme circadien

La vie sur Terre est adaptée à la rotation de notre planète, au passage du jour à la nuit puis de nouveau au jour… Depuis de nombreuses années, nous savons que tous les organismes vivants, y compris l’homme, ont une horloge biologique interne qui les aide à anticiper et à s’adapter au rythme régulier de la journée. Mais comment fonctionne vraiment cette horloge? Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young se sont penchés sur notre horloge biologique et ont élucider son fonctionnement interne. Leurs découvertes expliquent comment les plantes, les animaux et les humains adaptent leur rythme biologique de manière à ce qu’il soit synchronisé avec les révolutions de la Terre.
 
En étudiant les mouches des fruits comme organisme modèle, les lauréats du prix Nobel de cette année ont isolé un gène qui contrôle le rythme biologique quotidien normal. Ils ont montré que ce gène code une protéine qui s’accumule dans la cellule pendant la phase nocturne, puis est dégradée pendant la phase diurne. Par la suite, ils ont identifié des composants protéiques supplémentaires de cette machine, en exposant le mécanisme régissant l’horloge autonome à l’intérieur de la cellule. Nous savons maintenant que les horloges biologiques fonctionnent selon les mêmes principes dans les cellules d’autres organismes multicellulaires, y compris les humains.
 

Annonce du Prix Nobel 2017 de Physiologie ou de Médecine

Le Professeur Thomas Perlmann, Secrétaire du Comité Nobel de Physiologie ou de Médecine, annonce que le Prix Nobel 2017 de Physiologie ou de Médecine est décerné à Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young « pour leurs découvertes de mécanismes moléculaires contrôlant le rythme circadien ».
 

 
 

Jeffrey C. Hall

Jeffrey C. Hall Jeffrey C. Hall est né en 1945 à New York, aux États-Unis. Il a obtenu son doctorat en 1971 à l’Université de Washington à Seattle et était un boursier postdoctoral à l’Institut de technologie de Californie à Pasadena de 1971 à 1973. Il a rejoint la faculté de l’Université Brandeis à Waltham en 1974. En 2002, il est devenu associé avec l’Université du Maine.
 
 

Michael Rosbash

Michael Rosbash Michael Rosbash est né en 1944 à Kansas City, aux États-Unis. Il a obtenu son doctorat en 1970 au Massachusetts Institute of Technology à Cambridge. Au cours des trois années suivantes, il était stagiaire postdoctoral à l’Université d’Édimbourg en Écosse. Depuis 1974, il a été professeur à l’Université Brandeis à Waltham, aux États-Unis.
 
 

Michael W. Young

Michael W. Young Michael W. Young est né en 1949 à Miami, aux États-Unis. Il a obtenu son doctorat à l’Université du Texas à Austin en 1975. Entre 1975 et 1977, il était stagiaire postdoctoral à l’Université de Stanford à Palo Alto. Depuis 1978, il a été professeur à l’Université Rockefeller de New York.
 
 
 
 

Source Site officiel des prix Nobel
Crédit photos : site des Prix Nobel, Brandeis University, Howard Hughes Medical Institute, Leslievosshall