France : prouesse médicale en cardiologie

C’est une première fois que cette technique du Tavi, utilisée pour d’autres pathologies cardiaques, a été mise en oeuvre pour une lésion de valve cardiaque tricuspide sans une ouverture à ciel ouvert du coeur.

Cette opération a été effectuée par l’institut du thorax, qui regroupe le Centre Hospitalo-Universitaire de Nantes de Nantes, l’Université de Nantes, l’Inserm et le CNRS. L’intervention cardiologique a été un succès et le patient est sorti après deux jours de l’intervention.

La méthode interventionnelle a été développée, il y a déjà plusieurs années à travers un traitement percutané pour d’autres affections cardiovasculaires.
Les spécialistes chirurgiens cardiologues ont réussi à soigner une fuite du flux sanguin d’une valve tricuspide. Le dispositif de clip, composé d’alliages et de polyester, utilisé a été fabriqué par les laboratoires Abott.
 
Le patient, un français âgé de 61 ans et souffrait de cette valvupathie tricuspide.
C’est grâce à l’étroite collaboration des équipes d’imagerie cardiaque (Dr Caroline Cueff, Dr Philippe Jaafar et Dr Nicolas Piriou) et de cardiologie interventionnelle (Pr Patrice Guérin et Dr Thibaut Manigold) que l’opération a pu se dérouler en utilisant une méthode transcutanée non invasive permettant de traiter le patient de sa cardiopathie.
Les chirurgiens ont utilisé deux clips pour réparer la fuite de la valve tricuspide après ponction de la veine fémorale à la base de la cuisse.
Il est à souligner que le patient a pu récupérer son autonomie d’une manière entière au bout de deux jours.
 
En fait, la fuite au niveau de la valve tricuspide entraîne un échappement sanguin au niveau de l’oreillette droite, entraînant une surcharge de volume sanguin et une insuffisance de drainage du sang au cœur droit, ce qui a pour conséquence sévère, une insuffisance cardiaque.
 
Le traitement percutané s’avère un moyen thérapeutique d’espoir pour cette pathologie valvaire et une technique non invasive de pointe pour traiter les patients ayant une telle cardiopathie.
 

Source : Communiqué de Presse CHU Nantes – Cardiologie : une première française au CHU de Nantes
Credit photo : L’institut du thorax