Laboratoire phamaceutique Sanofi et prévention du diabète

En Tunisie, le diabète ne cesse de gagner du terrain jour après jour, favorisé par la sédentarité, la malbouffe, l’obésité, le stress et les comportements à risques, notamment le tabagisme et l’alcoolisme.
Selon une étude réalisée par les laboratoires Sanofi, la prévalence du diabète est de l’ordre de 10.9 % en Tunisie, 8 % dans le monde. Un indicateur qui traduit la gravité de la situation sanitaire du Tunisien. Pire encore : on estime que 50 % des Tunisiens ne savent pas qu’ils sont diabétiques. Faute de dépistage précoce et donc d’une prise en charge médicale ainsi que d’un mode de vie sain, bon nombre de malades ne découvrent leur diabète qu’à un stade assez avancé.
Les laboratoires Sanofi, dans le cadre de la Journée mondiale du diabète du 14 novembre, ont organisé un atelier de cuisine aux « Mille et une saveurs » au Lac, un spécial diabétiques, avec le chef Wafik Belaid, en présence de Amel Gamoudi, diététicienne à l’Institut National de Nutrition. Les journalistes ont répondu présents et ne l’ont pas regretté en découvrant les plats élaborées : borghole, kaftaji, salade variée…

La diététicienne Amel Gamoudi a brossé un tableau des aliments sains qui permettrait d’éviter le pic de glycémie. Elle a montré aux journalistes qu’un simple changement d’habitudes peut faire une grande différence, comme cuire les pâtes al dente pour faire baisser leur index glycémique, consommer beaucoup de légumes surtout sous forme de salades.

L’atelier s’est poursuivi par un cours de cuisine donné par le chef Wafik Belaid avec la participation de tous les présents qui ont dû mettre la main à la pâte. 

Commentaires

commentaires