Le Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux a annoncé le renoncement à son accord avec la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM). Le secrétaire général du STML, Dr Mohammed Ayed a également souligné que tous les accords sectoriels conclus entre les services de santé et la CNAM n’ont pas été renouvelé et ce dans une attente de l’élaboration par le gouvernement d’une vision sur l’avenir concernant les fonds sociaux.

L’accord STML – CNAM prend fin en décembre 2018

Le Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux a fait donc parvenir un courrier officiel de non-reconduction de la CS, à la CNAM et au Ministère des Affaires Sociales et ce à la date du 1er juin 2018.
Il est à savoir que l’accord entre le Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie prend fin en décembre 2018.
 
Face à l’incapacité de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) à fournir toute proposition d’amendement à la Convention et la répudiation des délais convenus pour mettre fin aux négociations, le Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux (STML) a décidé à l’unanimité de ne pas renouveler l’accord sectoriel en vigueur pour les médecins libéraux, conformément aux chapitres 137 et 138.
 
L’organe administratif demande également aux autorités de supervision d’accélérer la mise en œuvre des réformes majeures afin de réhabiliter les fonds sociaux pour assurer leur pérennité et leur équilibre financier.
 
Il invite également l’organe directeur du Ministère des Affaires Sociales a accélérer l’examen des lois et des ordonnances relatives au système d’assurance-maladie afin d’élargir la liste des services de santé fournis par la CNAM et la mise à jour du contenu ad hoc de la santé sociale afin d’assurer une couverture complète tel que stipulé par la Constitution.