Tabac et diabète

Il est reconnu que le tabagisme actif est un des facteurs de risque, deux à trois fois plus élevé que chez les non-fumeurs, d’apparition de plusieurs maladies chroniques non transmissibles comme, entre autre, l’athérosclérose ou le diabète.

De nombreuses études ont par ailleurs affirmé ce lien pour les fumeurs passifs. Dans ce contexte, le Pr Manuela Martins-Green et son équipe de l’Université de Californie ont mené une expérimentation sur des rongeurs. Ils ont vaporisé de la fumée de cigarette dans les cages des souris puis les ont réintroduites dans leurs cages alors que d’autres ont rejoint un espace sans fumée. Celles exposées ont présenté une élévation du stress oxydatif et ont développé une résistance plus grave à l’insuline.