Une nouvelle technologie a été développée pour trouver la source des crises épileptiques réfractaires même hors des périodes de crises.
La précision de la détection de l’origine de l’épilepsie permet de mettre au point la prise en charge thérapeutique et rendre possible une intervention chirurgicale efficace.

Technologie de repérage de la zone source des crises d’épilepsie

Ces travaux de recherche ont été menés par la ligue Internationale de Ligue contre l’Epilepsie. La nouvelle technologie, développée par le Dr Joseph Madsen, directeur du service de chirurgie de l’épilepsie à l’hôpital pour enfants de Boston pourrait permettre aux patients d’être surveillés sur une courte session même exempte de crise et d’optimiser le repérage de la zone source. Les patients pourraient ainsi passer directement à la chirurgie, en évitant une deuxième intervention.
Avec cette technique le réseau altéré responsable des crises est décelé même entre deux crises. Plutôt que d’attendre que le patient ait une crise, les chercheurs ont mis au point des modèles d’interaction entre différents points du cerveau de nature à permettre de prédire la source des crises. Pour identifier ces zones sources, les chercheurs ont conçu un algorithme d’analyse des données EEG des patients entre deux crises puis validé cet algorithme chez 25 patients atteints d’épilepsie réfractaire et sous contrôle par un électro-encéphalogramme (EEG ) à long terme. Les chercheurs ont ainsi analysé les données des 20 premières minutes sans crise de ces patients sous EEG. L’analyse a permis de déceler la probabilité des crises épileptogènes puisque l’algorithme a pu générer à partir du réseau cérébral de chaque patient une carte de relations causales qui peut être superposée à des images du cerveau. Par ailleurs, les scientifiques ont pu identifier les relations causales avec la survenue des crises pour les 25 participants à l’étude, en corrélation avec l’observation des zones de crises de l’épilepsie décelées sur un EEG lors des phases de crises. La mise en place de cette nouvelle technique pourrait faire évoluer la prise en charge des patients atteints d’une épilepsie et diminuer l’échec thérapeutique des interventions chirurgicales de 50% pour soigner cette atteinte neurologique, et faire disparaître la nécessité d’une deuxième intervention.

Source: Neurosurgery May-2017 – Pinpointing where seizures are coming from, by looking between the seizures
(crédit photo : Boston Children’s Hospital)

Commentaires

commentaires