Nouvelle option thérapeutique pour atténuer les troubles visuels après un accident vasculaire cérébral

Après un accident vasculaire cérébral, il arrive que l’aire visuelle soit lésée. Les lésions corticales cérébrales sont souvent difficiles à traiter.

Grâce à cette thérapie, utilisée pour stimuler et régénérer cette zone du cerveau, les lésions du cortex cérébral pourraient être réduites d’une manière significative chez les victimes .
Cette thérapie est sous forme de séances durant lesquelles on envoie des signaux lumineux sous forme de stries et de point mobiles dans le champ non visible par les malades, dans la zone spécifique appelée scotome négatif.

Dans le cadre de leurs travaux, des chercheurs nord-américains ont fait pratiquer à 17 malades de différentes tranches d’âges des séances d’entrainement à l’identification de points sur écran.
Lors de cet essai clinique de 3 mois, les chercheurs ont pratiqué des séances intensives, de 2 séances quotidiennes de 30 minutes.
Les résultats de cette expérimentation sont prometteurs puisque les patients traités ont enregistré une augmentation de 108° de la capacité de leur champ visuel, contre 16° en moyenne pour des patients qui n’ont pas suivi ce nouveau traitement.

En outre, cette stratégie thérapeutique n’a pas affecté l’âge des patients, le temps écoulé entre la lésion et l’option thérapeutique et l’étendue de la formation lésée.

D’autres essais doivent porter sur une large cohorte afin de définir les stratégies optimales de cette thérapie pour la prise en charge de lésions du cortex visuel après un accident vasculaire cérébral.

(Source : « Neurology », Visual discrimination training improves Humphrey perimetry in chronic cortically induced blindness )